10 clips belges tout frais pour bien commencer la semaine

Jean-Paul Groove - Ex Drummer © capture d'écran YouTube
Kevin Dochain
Kevin Dochain Journaliste focusvif.be

Nicolas Michaux, Twin Toes, BRNS, Renato Baccarat, Brèche de Roland, Gabrielle Verleyen, Vaague, Elvin Byrds, Marcel, Jean-Paul Groove: tour d’horizon de quelques belles choses qu’on a vu passer ces derniers jours chargés en sorties musicales. Vous avez dit embouteillage?

Nicolas Michaux – Amusement Park

L’orfèvre pop, à qui on confiait le costume de rédac’ chef le temps d’un numéro l’an dernier, revient avec un nouvel album, Les Chutes, constitué des… chutes de son dernier et magistral Amour Colère. Ce morceau-ci, qui traite de « la beauté des éléments naturels et l’amour familial mais aussi la démolition des paysages et des communautés« , est illustré par un fort beau clip tourné à Copenhague. Nicolas Michaux sera à l’Ancienne Belgique le 7 octobre prochain en compagnie de Cléa Vincent.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Twin Toes – Lost in Playlists

« Tous les groupes veulent leurs chansons dans les playlists officielles, nous on s’est dit que ce serait marrant de faire l’inverse: on a mis les playlists officielles dans notre chanson. » Le nouveau projet d’Antoine Chance, finaliste du dernier Concours Circuit (revoir notre interview), est passé maître dans l’art de transformer un gimmick en musique, après sa chanson basée sur un rire de James Blake. Samedi prochain, ils s’attaqueront au répertoire des Innocents, dans le cadre d’une carte blanche au festival FrancoFaune.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

BRNS – Money

« L’argent ne fait pas le bonheur, sauf aujourd’hui »: le ton est donné, le quatrième album des Bruxellois de BRNS, prévu pour le 22 octobre prochain, sera fun et décomplexé. Enregistré à New York, celui-ci marquera aussi l’arrivée d’une nouvelle claviériste dans le groupe, Nele De Gussem.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Renato Baccarat – Questão de Distância

Le Bruxello-Brésilien, dont le premier album solo a fait l’unanimité à la rédaction (relire notre interview) offre en ce moment chaque semaine une relecture d’un morceau issu de Deselegância Discreta, dans une version dépouillée en un plan fixe, tournée en acoustique, en prise directe, souvent avec des invités (Alek et les Japonaises -ici-, Ivan Tirtiaux, Caetano Malta, Gabriella Lima): on est « presque dans du Dogma 95 », s’amuse-t-il. Comme quoi, la contrainte peut faire accoucher de bien belles choses…

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Brèche de Roland – Les arbres

En une minute 30, Coraline Gaye démontre qu’aucun artifice n’est nécessaire quand on a une belle chanson dans les mains. C’est direct, c’est sobre, c’est humble, mais ça donne surtout furieusement envie de poursuivre l’aventure plus loin. Ironique, pour un morceau qui parle d’une histoire d’amour qui dure un jour et une nuit? Elle sortira un premier EP en novembre prochain, et jouera ce jeudi en première partie d’Antoine Wielemans (qui vient aussi de sortir un très beau nouveau clip), à la Maison des Musiques.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vaague – Zaspaa Leo/Paarks/Nuaage/Grenaade

Après ses tournées avec Urbex et Next.Ape, le batteur bruxellois Antoine Pierre se lance en solo avec un projet nommé Vaague, nettement plus électronique que tout ce qu’on l’a connu faire, groove lancinant au rendez-vous. Un premier EP, dont sont extraits trois titres qui composent la vidéo ci-dessous, est sorti la semaine dernière, et sera présenté au Botanique le 2 octobre prochain.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Gabrielle Verleyen – Sur l’autre rivage

Du français, de l’anglais, de la Belgique au Pays-Bas et pas forcément dans ce sens-là, la musique de Gabrielle Verleyen « emprunte tant à la tradition indienne classique qu’aux contes noirs de Chris Isaak ». Un sacré programme qui se découvre avec bonheur dans un EP tout fraîchement sorti, à voir sur scène ce 1er octobre au 140 en compagnie du Silence et l’eau.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Elvin Byrds – Barefoot

Avec son clip animé tout en carton et son fingerpicking lumineux, Renaud Ledru touche à nouveau la corde sensible et clarifie un peu la distinction entre son projet solo (ici) et duo (Alaska Gold Rush).

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Marcel – Crooked Harmony

Nom de djeu qu’est-ce que ça dépote. Sorti d’un autre temps, le groupe d’Arlon puise visiblement ses influences du côté de chez Sonic Youth, de Fugazi et autres joyeusetés rentre-dedans des 90’s. Remarqué en première partie de Slift à l’Atelier 210 au début du mois, Marcel est assurément un groupe taillé pour la scène, mais le EP qu’il vient de sortir est aussi un petit bijou dans son genre.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Jean-Paul Groove – Ex drummer

On a gardé le meilleur (ou en tout cas le plus fun) pour la fin. Le ton est donné dès le nom du groupe (dans lequel joue le recordman Denis Baeten dont on vous parlait récemment), l’idée du clip abonde dans le sens de l’anti-prise de tête (Fight Club du bondissement!), et le groove de ce morceau instrumental est tout simplement irrésistible. On vous met au défi de ne pas avoir la bougeotte et le sourire aux lèvres après avoir visionné le clip.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content