Julie Doucet remporte le Grand Prix d’Angoulême 2022

Julie Doucet, lauréate du Grand Prix d'Angoulême 2022 © AFP

L’autrice canadienne de Dirty Plotte, Changements d’adresses et de Monkey and The Living Death est la quatrième femme à recevoir ce prix depuis sa création.

Le Grand Prix d’Angoulême 2022 va à l’autrice canadienne Julie Doucet. Elle est la quatrième femme à avoir reçu ce prix depuis qu’il a été créé en 1974. Née à Montréal en 1965, elle est considérée comme l’une des autrices de BD les plus importantes de la fin du 20e siècle. « Féministe jusqu’au bout des ongles », elle a inspiré et continue d’inspirer plusieurs générations d’auteurs et d’autrices de part et d’autre de l’Atlantique.

Julie Doucet n’a plus créé de bande dessinée depuis Dirty Plotte, en 1999. Mais la publication par la maison d’édition L’Association, en 2021, de la quasi-totalité de son oeuvre dans l’anthologie Maxiplotte lui a permis un retour sur le devant de la scène du 9e art.

Entre 1987 et 1999, la Canadienne a essentiellement proposé des récits autobiographiques par l’intermédiaire de fanzines et de comics. Sans tabou, elle y a livré son quotidien, ses rêves et cauchemars, aux côtés de thèmes beaucoup plus rarement évoqués dans la BD -surtout à l’époque- tels que le corps, les règles, les questions de genre ou les fantasmes sexuels.

Pour la première fois dans l’histoire du Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême, le trio d’artistes en tête des suffrages pour le prix était exclusivement féminin. Julie Doucet concourait auprès de Pénélope Bagieu et Catherine Meurisse. Une première qui donne de l’espoir à beaucoup d’autrices du milieu. Julie Doucet a d’ailleurs indiqué au journal Le Monde qu’elle espérait que cet événement représenterait « une tendance durable, et pas un sursaut, ni un petit épisode ».

Guillaume Picalausa

Partner Content