Google se met en branle pour les 44 ans du hip hop

11/08/17 à 14:42 - Mise à jour à 14:58

Avec un Doodle célébrant la création du "break" par Kool Herc en 1973, Google vous transforme en DJ d'un jour, un duo de platines interactives se cachant sous son logo détourné en graffiti.

Google se met en branle pour les 44 ans du hip hop

© Cey Adams/Google

Maintenant plus que jamais, le hip hop est sur toutes les langues, de toutes les conversations, de toutes les institutions. Il a franchi les portes de Bozar (Yo! Brussels), s'est installé à la RTBF (Tarmac), est célébré à la télé (The Get Down, Hip Hop Evolution, Atlanta...), a droit à une indispensable BD retraçant son histoire (Hip Hop Family Tree) et on en passe. Aujourd'hui, c'est Google qui apporte sa pierre à l'édifice avec un Doodle spécialement créé pour célébrer le 44e anniversaire du hip hop. Car c'est le 11 août 1973, lors d'une fête dans le Bronx organisée par DJ Kool Herc, que celui-ci utilise pour la première fois en public la technique du "break". Soit deux vinyles joués en alternance, lui permettant de passer en boucle les sections instrumentales des morceaux, et laissant son ami Coke La Rock ambiancer la foule au micro, par-dessus ses beats soigneusement choisis.

Pour créer le Doodle en question, Google s'est adjoint les services de deux pointures du milieu: pour l'élaboration du logo, le graffeur Cey Adams (légende qui a bossé avec Jay-Z, Public Enemy ou encore les Beastie Boys), et pour la narration, l'iconique Fab 5 Freddy (c'est lui qui présentait Yo! MTV Raps). Du reste, l'entreprise est de taille, avec plus d'une trentaine de collaborateurs impliqués, comme l'explique Perla Campos de chez Google: "Nous n'avions jamais réalisé un Doodle aussi complexe auparavant, en raison des nombreuses contraintes techniques et des artistes que nous souhaitions inclure."

Très ludique, le duo de platines virtuelles permet de se familiariser avec la technique et de mixer avec différents classiques du sampling (George Clinton, Bongo Band, The Isley Brothers, Billy Squire, Betty Wright...) ainsi qu'avec des boîtes à rythmes et breakbeats "faits maison" singeant entre autres la mythique TR-808. Et comme ce serait dommage que le Doodle disparaisse à la fin de la journée, il restera disponible parmi les archives de Google à l'adresse suivante: g.co/doodle/hiphop. On s'excuse d'avance d'avoir tué votre productivité pour la fin de la journée...

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos