Alex Taylor et David Joy, la voix des sans-voix

15/09/16 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Focus Vif

Deux nouveaux romans, et romanciers, confirment que la littérature américaine aime à donner une voix aux sans-voix. Un goût pour les trous perdus et les laissés-pour-compte, qui continue de nourrir les grands néo-polars ruraux.

William Faulkner, déjà, avait mis la barre haut. Ou plus exactement au nord-est du Mississippi, dans le comté de Yoknapatawpha, bled imprononçable et d'ailleurs fictif. Une "terre fendue" dans la langue chickasaw, où le prix Nobel de littérature de 1949 situa l'essentiel de ses intrigues et de ses personnages, du Bruit et la Fureur en passant par Absalon, Absalon! Un morceau d'Amérique oublié de tous, occupé par quelques-uns, et où il ne se passe guère autre chose que des catastrophes naturelles ou sociales. Un cul-de-basse-fosse où pourtant, William Faulkner pensait avoir capturé une certaine âme américaine, loin, très loin, de ses métropoles gargantuesques, de leurs downtowns sevrés de modernisme et de réussite, et d'une middle ou high class pourtant érigée en modèle par le rêve américain. Un sillon mêlant petites gens et grande littérature américaine, entamé par l'un des plus importants auteurs de ce pays plus vaste que l'Europe, et creusé depuis par des générations d'écrivains US sous bien des formes littéraires, mais dont le néo-polar semble être devenu la norme. Un genre dans le genre pourtant né en France après Mai 68, mêlant intrigues policières, milieu rural et questionnement sociétal, le tout porté par des écritures enfin dignes de ce nom, mais qui a trouvé dans l'immensité des États-Unis suffisamment de bons auteurs et de bleds vraiment perdus pour fleurir mieux qu'en France -laquelle ne semble plus en cette rentrée littéraire avoir grand-chose à montrer dans ce style-là, pourtant puissant. Tout le contraire des USA, qui viennent encore de nous offrir deux nouveaux et premiers romans remarquables, et d'ailleurs remarqués en ces temps de saturation. Chacun dans leur style, et leur coin d'Amérique, Alex Taylor et David Joy viennent de s'inviter à la table des grands romans rednecks.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires