Le cinéaste voyageur

24/04/17 à 11:35 - Mise à jour à 13:30
Du LeVif Focus du 21/04/17

Adaptant Les Lettres de la guerre de l'écrivain portugais António Lobo Antunes, Ivo M. Ferreira signe un film magnifique, s'invitant dans l'intimité épistolaire d'un couple amoureux tout en procédant à l'inventaire des guerres coloniales. Envoûtant...

Sa photo de profil WhatsApp affiche les traits de Corto Maltese. Et du gentilhomme de fortune imaginé par Hugo Pratt, Ivo M. Ferreira a, de toute évidence, hérité du goût du voyage, sinon de l'aventure. Né à Lisbonne quelques mois après la révolution des OEillets, son parcours le conduira dans un premier temps de Londres à Bucarest pour y poursuivre ses études. Aux quatre coins du monde ensuite, de Macao, où il entame, en 1997, son parcours documentaire avec O Homem da Bicicleta - Diário de Macau, à São Tomé-et-Principe, où il signe quelques années plus tard Soia di Principe. Et l'on en passe, comme l'Angola, où il travaille entre-temps avec le théâtre Elinga de Luanda, avant d'y tourner des films anthropologiques.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires