Critique | Séries/Télé

[à la télé ce dimanche] Molière et le Jeune Roi

© Agat Films/Comédie française
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Arte aime les dates anniversaires. Pour fêter les 400 ans de la naissance de Jean-Baptiste Poquelin, baptisé à Paris le 15 janvier 1622, la chaîne franco-allemande propose ce dimanche après-midi le film fleuve (quatre heures) d’Ariane Mnouchkine Molière ou la vie d’un honnête homme, mais aussi un documentaire inédit de Priscilla Pizzato.

Molière et le Jeune Roi raconte la plus grande star de l’Histoire du théâtre à travers la relation qu’il entretenait avec son plus grand fan: un certain Louis XIV. Le théâtre, Molière l’a révolutionné. En portant sur les planches des sujets de son temps: question religieuse, violence sociale, éducation des femmes… Mais aussi en bouleversant le jeu d’acteur. « Il était un très grand acteur lui-même. Probablement le Charlie Chaplin de son époque. » Interviews d’historiens du théâtre et de metteurs en scène, extraits de films et de pièces… Molière et le Jeune Roi dépeint la coqueluche des journaux qui a fait salle comble à la ville et à la cour. L’artiste admiré autant qu’attaqué, responsable des divertissements du monarque. Le poète satirique français inspiré par la commedia dell’arte… Il brosse surtout le portrait d’un artiste hors du commun sous un dirigeant conscient du rôle politique des arts. Et une conclusion: l’oeuvre de Molière, mort d’une violente quinte de toux, n’aurait jamais été la même sans le Roi Soleil.

Documentaire de Priscilla Pizzato. ***(*)

Dimanche 03/04, 16h35, Arte.

Partner Content