Critique | Musique

Half Asleep – Subtitles for the Silent Versions

FOLK | Enregistré entre Bruxelles et Chaumont-Gistoux, Subtitles… est un album hanté, fantomatique et fragile, sophistiqué et minimaliste.

FOLK | C’est en luttant contre la fatigue, les paupières mi-closes, les oreilles dociles, qu’on s’est mis à écouter Subtitles for the Silent Versions. On a bien fait. Le nouvel album d’Half Asleep, des paroles, des musiques et des arrangements signés par la Bruxelloise Valérie Leclercq, est un disque d’insomniaques. Le genre de truc qu’on a envie d’entendre dans le noir sur sa terrasse au beau milieu de la nuit avec l’esprit qui vagabonde et se torture. Enregistré entre Bruxelles et Chaumont-Gistoux, Subtitles… est un album hanté, fantomatique et fragile, sophistiqué et minimaliste. Un songe qui nous promène entre le rêve et le cauchemar avec sa splendeur apaisée et ses nerfs parfois à vif, ses guitares délicates et son piano déchirant. Ouvre les yeux…

J.B.

Half Asleep, Subtitles for the Silent Versions, distribué par Humpty Dumpty. ****

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content