Les jeux, les vidéos, Internet et les réseaux sociaux dévorent un tiers de notre temps d'éveil. Les études alarmantes se multiplient. Nos neurones seraient en danger. Colère...

Les jeux, les vidéos, Internet et les réseaux sociaux dévorent un tiers de notre temps d'éveil. Les études alarmantes se multiplient. Nos neurones seraient en danger. Colère, troubles du langage et de l'humeur... Des psychologues, des psychiatres et des pédiatres ont tiré la sonnette d'alarme. En cause: la surstimulation, le rythme des programmes, le bombardement sensoriel. Un enjeu de santé publique majeur. Selon certains spécialistes, le changement de la structure du cerveau des joueurs atteints du trouble du jeu vidéo serait même similaire à celui des toxicomanes. Raphaël Hitier mène l'enquête (édifiante) jusque dans un établissement de désintoxication en Chine mais sans omettre les vertus de certains jeux sur l'attention et les bienfaits du projet EVO, premier jeu-médicament. Game over?