La scène belge sous le sapin

19/12/18 à 12:29 - Mise à jour à 12:27

Le groupe de reprises couillues Coverballs s'est adjoint les services d'une cinquantaine de musiciens belges pour une version forte en gueule du We Are the World de Michael Jackson et Lionel Richie. On en profite pour faire le tour des sorties belges de fin d'année.

La scène belge sous le sapin

Giacomo Panarisi (Romano Nervoso) et Karin Clercq © Bartolomeo La Punzina

Alors que Valley of Love s'apprête à donner sa version de Noël ce mercredi soir au Théâtre Marni (lire notre interview de son initiateur Gil Mortio), c'est un autre collectif de musiciens qui y va de son élan de générosité de fin d'année. Regroupés autour de Nicolas Scamardi, ce sont pas moins d'une cinquantaine de musiciens (de BJ Scott à Romano Nervoso, en passant par Joshua, PPZ30, Karin Clercq ou Mister Cover) qui reprennent la scie caritative de 1985 du supergroupe USA For Africa. Sauf que, "contrairement à 1985 avec l'Éthiopie ou plus récemment avec la catastrophe en Haïti, pas de cause spécifique attachée au projet, mais l'envie simple, en pleine période des fêtes de fin d'année, de donner un élan de générosité aux gens pour qu'ils versent à la cause de leur choix, quelle qu'elle soit."

La liste complète des participants, par ordre d'apparition: Bruce de PPZ30, Senso de Joshua, Freddy Scamardi, Nico de Mister Cover, Jimi de The Rackers, Gaëlle de Sirius Plan, BJ Scott, Julie de Black Bourgeoises, Bineta de Dario Mars/OK Cowboy, Lenny et Nico de Komah, Cédric Gervy, Thomas et J-f de A Supernaut, Nassos et Amaury de Droit Divin, Luuz de Hollywood Bowl/Seattle 90, Anthony de Arnomatic, Tof de Mirrorball/Dissident, Fanny Gillard, Leila et Elliott The Von Dead, Françoise, Angelo et Djamys de Black Bourgeoises, Serge de Kill Grace, Piotr de The Progerians, Giacomo de Romano Nervoso, Lud et Piet de Banging Souls, Vinch de Colt, Nono de Suicide of Demons, Antoine Goudeseune, Tjoens de Vortaex, Douma de Dynamic, Mélanie Delhaye, Greg et Micka de Abel Caine, Joe et Hervé d'Acta, Greg de Sons of Disaster, Juan et Ben de Dust'n'Rain, Yves de Has Been, Karin Clercq, Jeff de Dr Voy, Cyril Wilfart, Matt de Z-Band et Kevin de Von Durden.

Parmi les participants à cette copieuse version, plusieurs viennent de sortir un clip de leur côté: notamment Karin Clercq (notre interview), avec un nouvel extrait de La Boîte de Pandore: Je garde, en duo avec Sacha Toorop, qui pose en toute simplicité la question essentielle "que reste-t-il de ceux qu'on a aimé?" Touchant.

Leur chanteur est aussi de la partie We are the balls: Z-Band sortait aussi ces derniers jours un nouveau clip rigolard pour son Spread Your Love, morceau très 90's avec un gros clin d'oeil au Black Rebel Motorcycle Club.

Ils font partie de nos plus grosses attentes belges pour 2019: Rive a dévoilé un premier extrait de son album Narcose à paraître le 1er mars prochain. Fauve, qui mêle à nouveau à merveille chant éthéré en français à une électro-pop plus décharnée, a droit à un clip en animation 3D qui ne marquera sans doute pas autant les esprits que celui de Justice, mais qui prouve que le duo aime explorer de nouveaux territoires.

Pas un clip mais un gros coup médiatique: Chance, l'alter ego musical d'Antoine Geluck, s'apprête à clôturer un "Legendary Tour" dans des salles aux noms aussi mythiques que Wembley, Olympia, Sportpaleis ou Madison Square. Sauf qu'en réalité, ce ne sont "que" les salles homonymes que le musicien a remplies. Canular et bon esprit, celui qui "n'a eu que 16 likes sur son dernier post Instagram" résume l'affaire dans un mini-documentaire de tournée qui sent bon le caberdouche.

Yôkaï est un collectif bruxellois de huit multi-instrumentistes, et sortira en février un album chez Humpty Dumpty: c'est jouette, c'est touche-à-tout et inattendu, ça sent bon l'improvisation et ça aime pratiquer le grand écart du jazz au kraut, du psyché à la world music.