CAPTAIN KID, 67 SONGS, DISTRIBUÉ PAR PIAS. ****

POP | Mutation génétique de la pop française? Après l'excellentissime album de Rover (lire Focus du 13/04), voilà un autre inconnu hexagonal débarquant sous une formule à la fois mélancolique et anglophone totalement crédible. Débusqué via un titre ayant servi de pub bancaire -We And I-, Sébastien Sigault/Captain Kid confirme une lignée archi pop, éclairée de vocalises qui ramènent à The Divine Comedy -sans l'obsession Michael Nyman- et des arrangements d'acoustique baroque. Directs mais futés. Après un EP autoproduit confidentiel, ce premier long reste pertinent tout au long de ses douze titres, charmants et sentimentalement malléables: tof! Le rock de l'après-Sarkozy?

Ph.C.

POP | Mutation génétique de la pop française? Après l'excellentissime album de Rover (lire Focus du 13/04), voilà un autre inconnu hexagonal débarquant sous une formule à la fois mélancolique et anglophone totalement crédible. Débusqué via un titre ayant servi de pub bancaire -We And I-, Sébastien Sigault/Captain Kid confirme une lignée archi pop, éclairée de vocalises qui ramènent à The Divine Comedy -sans l'obsession Michael Nyman- et des arrangements d'acoustique baroque. Directs mais futés. Après un EP autoproduit confidentiel, ce premier long reste pertinent tout au long de ses douze titres, charmants et sentimentalement malléables: tof! Le rock de l'après-Sarkozy?Ph.C.