Critique | Musique

Captain Kid – 67 Songs

POP | Mutation génétique de la pop française? Voilà un autre inconnu hexagonal débarquant sous une formule à la fois mélancolique et anglophone totalement crédible.

CAPTAIN KID, 67 SONGS, DISTRIBUÉ PAR PIAS. ****

POP | Mutation génétique de la pop française? Après l’excellentissime album de Rover (lire Focus du 13/04), voilà un autre inconnu hexagonal débarquant sous une formule à la fois mélancolique et anglophone totalement crédible. Débusqué via un titre ayant servi de pub bancaire -We And I-, Sébastien Sigault/Captain Kid confirme une lignée archi pop, éclairée de vocalises qui ramènent à The Divine Comedy -sans l’obsession Michael Nyman- et des arrangements d’acoustique baroque. Directs mais futés. Après un EP autoproduit confidentiel, ce premier long reste pertinent tout au long de ses douze titres, charmants et sentimentalement malléables: tof! Le rock de l’après-Sarkozy?

Ph.C.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content