En 2001, une large fuite de documents tenus secrets par le Parti communiste chinois a révélé l'enchaînement d'événements dramatiques qui ont eu pour théâtre la place Tiananmen, à Pékin, au printemps 1989. Les "Tiananmen Papers" servent de colonne vertébrale à cette autopsie minutieuse, en deux volets, de ce qui s'est joué là: un mouvement étudiant qui a mobilisé l'opinion chinoise puis internationale, généré des images d'un saisissant symbolisme et entraîné une répression sans précédent de la part d'un régime aux abois. Réalisateur de documentaires télé et radio, Alain Lewkowicz est la cheville ouvrière de cette enquête historique rythmée par les témoignages des rescapés du massacre orchestré par tout l'appareil d'État, son chef Deng Xiaoping en tête. Dans un contexte de perestroïka en URSS, d'ouverture économique de la Chine, l'exigence de progrès démocratique et de dialogue politique portée par les étudiants va rencontrer des tentatives de manoeuvre, d'étouffement puis une violence aveugle, observée à distance par un monde sidéré et qui ignore encore tout de sa gravité. Éclairant les causes profondes, le destin tragique et l'héritage politique de ce qui s'est déroulé sur cette place, Tiananmen expose brillamment comment, lorsque la croissance et la modernité marchent main dans la main avec la violence d'État, le pire est à craindre.

Documentaire de Ian MacMillan et Audrey Maurion.

8