Le 3 juin, le Conseil national de sécurité autorisait à partir du 1er juillet les manifestations pour un public de 200 personnes maximum. De quoi générer, au milieu des annulations et des reports, des versions alternatives des festivals et de nouvelles initiatives. À partir du 4 juillet, les Baladins du ...

Le 3 juin, le Conseil national de sécurité autorisait à partir du 1er juillet les manifestations pour un public de 200 personnes maximum. De quoi générer, au milieu des annulations et des reports, des versions alternatives des festivals et de nouvelles initiatives. À partir du 4 juillet, les Baladins du Miroir proposent le festival multidisciplinaire (théâtre, arts de la rue, conte, musique...) Re'Sors! en extérieur, à Jodoigne, Orp et Jauche (www.resors.be). Liège fera tout l'été de la Place aux artistes sur ses plus belles esplanades, tout comme à Louvain-la Neuve avec le festival en plein air Théâtre en Vil'Art, du 7 au 16 août (www.atjv.be). Le 5 juillet après-midi, la Roseraie, à Uccle, organise un pique-nique familial agrémenté de spectacles (réservation indispensable via emma@roseraie.org). Du 22 août au 4 septembre, le Grand Tour reliera Chassepierre, Marchin et Mons à travers 200 kilomètres de marche "citoyenne, poétique et philosophique" (www.grand-tour.be). À Namur, Crépuscule, une création collective pour 200 spectateurs en transat, prendra place derrière le Théâtre (www.theatredenamur.be) tandis que l'Intime Festival se déploiera du 28 au 30 août dans trois églises (www.intime-festival.be). Le Théâtre National sortira de ses murs et de Bruxelles pour un été itinérant en cinq étapes baptisé Ouverture (www.theatrenational.be). Quant au festival du conte de Chiny, il s'installera sur les ondes du 10 au 12 juillet pour 30 heures de vrai direct réunissant une centaine d'artistes (www.conte.be).