Du 3 au 5 août

Il y a deux ans, Lisa Simone, fille de Nina, amenait sa soul et sa biographie chargée sous le chapiteau de Gouvy, réveillant au passage quelques souvenirs d'un coin de Belgique où les Américains " saved our ass" au siècle dernier. Traditionnelle...

Il y a deux ans, Lisa Simone, fille de Nina, amenait sa soul et sa biographie chargée sous le chapiteau de Gouvy, réveillant au passage quelques souvenirs d'un coin de Belgique où les Américains " saved our ass" au siècle dernier. Traditionnellement partagé entre les vendredi et samedi consacrés au jazz alors que le blues s'invite le Jour du seigneur, le GJBF conserve un cadre intime tout en parvenant à ramener des artistes de renom. À commencer par le Huttois de Paris Eric Legnini qui, en quintet, célèbre la mémoire d'un autre pianiste, également vocaliste, l'octogénaire US Les McCann. Autre hommage, celui accordé par le contrebassiste italien Ricardo Del Fra à la légende Chet Baker, qu'il accompagna pendant neuf années turbulentes et parfois merveilleuses. Si on ajoute encore un peu de name dropping -la présence du sax Joe Lovano invitant le trompettiste Dave Douglas-, il reste à découvrir le dimanche bluesy et sa tête d'affiche, la Française Laura Cox, fougueuse à la six cordes électrique.