De JeanLouis Tripp, Éditions Casterman, 272 pages.
...

De JeanLouis Tripp, Éditions Casterman, 272 pages. 8 Les éditions Casterman publient en cette rentrée un courageux représentant de la gent masculine qui étale -sans tabous et sur plus de 200 pages- sa vie sexuelle. Que les féministes se rassurent, il n'est pas question ici de performances ni de records à battre, mais bien du parcours d'un homme de la génération pré-sida. JeanLouis Tripp, coauteur avec Loisel de la très belle série québécoise Magasin général, nous plonge dans la découverte des corps, le sien d'abord, à travers la masturbation, celui de la femme ensuite, toujours à travers la masturbation. Si comme il le semble, la sexualité prend une place considérable dans sa vie, il fait plutôt partie des hommes naïfs, timides et candides. Notre jeune explorateur est issu d'une famille communiste militante, ce qui induit une certaine ouverture d'esprit ("Va faire tes expériences, mon fils") mais condamne également l'érotisme, cet amour "petit-bourgeois". La première incursion dans l'univers du sexe se fait donc via des magazines naturistes allemands, où les poils pubiens ont été gommés. Du coup, ses rêves humides seront peuplés de femmes barbies, un vide en guise d'entre-jambes. Et ce n'est pas son voyage linguistique en Angleterre qui va l'éclairer, bien qu'il y ait exercé la langue au sens propre comme au figuré. De retour en France, vont lui être enfin révélés (tous?) les mystères du corps féminin grâce à sa future compagne. C'est frontal, d'une franchise désarmante, drôle et touchant: tous ceux qui sont passés par là s'y retrouveront. Pour tous les hétéros mâles... ou les autres qui voudraient enfin les comprendre. C.B.