Le cheveu est politique. A fortiori le cheveu afro. Faut-il le défriser pour se rapprocher des...

Le cheveu est politique. A fortiori le cheveu afro. Faut-il le défriser pour se rapprocher des canons lisses occidentaux? Ou, au contraire, le laisser pousser au naturel, comme l'encourage le mouvement nappy? Dans le moyen métrage réalisé par Baloji, le débat a lieu dans un salon de Kinshasa. La cliente a choisi la voie naturelle. Pour le plus grand agacement de la "tantine": "Les hommes préfèrent les villageoises? Même les Serena Williams (sic), elles défrisent!"