Une crosse, ou "crosser" désigne, au Québec, le fait de se lancer dans une magouille, une arnaque ou un mauvais plan. De quoi permettre à votre serviteur d'oser ce titre vaseux, qui colle néanmoins parfaitement au quotidien de Tyler Cross, le bad guy mutique du duo Brüno-Nury, abonné à la violence, aux cadavres et aux entreprises criminelles jusque-là très foireuses -il fuyait dans Tyler Cross, il se retrouvait en prison dans Angola. Mais jusque-là, seulement. "Après l'avoir montré sur deux coups ratés, on avait envie de le présenter sur un coup qu'il réussit, explique le dessinateur Brüno. Montrer ce qu'il sait faire, montrer le braquage, et pas l'après, comme dans les précédents." Fabien Nury, le scénariste, enchaîne: "Nous envisageons chaque tome comme un one-shot, avec des liens très ténus de l'un à l'autre -comme Tintin. Celui-ci est plus ancré dans le genre polar. La trame scénaristique des précédents empruntait beaucoup au western. Ici, on revient à son ADN de gangster, dans un univers purement criminel, plus moderne, avec une intrigue plus dense, mais curieusement avec...