On le lui a dit, et on le pense toujours, quelques semaines après avoir dévoré son sixième roman à la Série Noire: Empire des Chimères tient, dans son ampleur et dans ses ambitions (pas dans son sujet), des Racines du Mal de feu Maurice Dantec, sorti il y a près de 25 ans. Soit un polar qui devrait marquer et ses lecteurs, et la carrière d'Antoine Chainas, et qui les emporte tous loin, très loin, des rives habituelles du genre. "Si je dois lui donner un nom, une classification, parce qu'on me le demande souvent, je dirais que le roman tient du "rural noir quantique vintage", commence celui qui recevait il y a cinq ans le Grand prix de la littérature policière pour Pur, polar plus sec et linéaire, mais déjà branché urbanisme. Un polar entre SF et science, dans lequel j'ai voulu mettre du fantastique un peu old school. Quelque chose de rustique comme la caverne de Platon, la boîte de Pandore ou La Quatrième Dimension. Je suis un grand fan de Richard Matheson (fameux écrivain de SF et scénariste entre autres de plusieurs épisodes de cette série mythique des années 60, NDLR). J'ai essayé de flirter avec d'autres codes. Mais c'est avant t...