La jeunesse égyptienne, du moins celle qui a pu rêver de démocratie, s'est réveillée avec la gueule de bois, au lendemain de la révolution de 2011. Elle a d'abord dû constater la dérive liberticide du gouvernement des Frères musulmans, puis subir le coup d'État du maréchal al-Sissi en 2013. La jeune réalisatrice, photographe et journaliste carolo Pauline Beugnies lui donne la parole dans Rester vivants, un remarquable documentaire choral où les espoirs d'hier se confrontent au réel d'aujourd'hui. Pas de désespérance ni de résignation dans ces voix, sur ces visages, mais le témoignage d'une génération doublement trahie, dont la résilience impressionne.

De Pauline Beugnies. 1h48. Sortie: 06/12. ***(*)

>> Lire également notre interview de Pauline Beugnies.

La jeunesse égyptienne, du moins celle qui a pu rêver de démocratie, s'est réveillée avec la gueule de bois, au lendemain de la révolution de 2011. Elle a d'abord dû constater la dérive liberticide du gouvernement des Frères musulmans, puis subir le coup d'État du maréchal al-Sissi en 2013. La jeune réalisatrice, photographe et journaliste carolo Pauline Beugnies lui donne la parole dans Rester vivants, un remarquable documentaire choral où les espoirs d'hier se confrontent au réel d'aujourd'hui. Pas de désespérance ni de résignation dans ces voix, sur ces visages, mais le témoignage d'une génération doublement trahie, dont la résilience impressionne.