[Critique ciné] Life Itself, hyper sentimental

06/11/18 à 15:13 - Mise à jour à 15:13
Du Le Vif Focus du 01/11/18

DRAME ROMANTIQUE | Dan Fogelman piège ses acteurs, pourtant excellents, dans des rôles sans épaisseur.

[Critique ciné] Life Itself, hyper sentimental

Oscar Isaac, Olivia Wilde et Annette Bening sont d'excellents acteurs. Mais comme ils sont à plaindre dans la voie sans issue où les pousse inexorablement Dan Fogelman avec son scénario convenu, hyper sentimental! Au départ d'une idylle entre étudiants débouchant sur un mariage puis une naissance, Life Itself se découvre des ambitions de drame profond et universel jamais justifiées. Les personnages, sans épaisseur aucune, se retrouvent exposés à une accumulation sadique de traumatismes gratuits. Le tout servi sous une nappe de sirop, d'où émergent sporadiquement quelques rares traces d'émotion vraie. Et New York, ville pourtant fascinante, n'est qu'un vaste décor au potentiel inutilisé.

De Dan Fogelman. Avec Oscar Isaac, Olivia Wilde, Annette Bening. 1h58. Sortie: 07/11. **

Nos partenaires