Vicky Cristina Barcelona

14/10/11 à 18:56 - Mise à jour à 18:56

Woody Allen démontre à ceux qui en doutaient tout le talent qui lui reste en magasin. Son quatuor d'acteurs est aussi savoureux que plaisant.

Vicky Cristina Barcelona

© Mediapro / Gravier Productions

Qu'il est plaisant, ce marivaudage catalan où un Woody Allen en grande forme dirige un groupe de comédiens complices! Les héroïnes du film sont 2 amies inséparables, Cristina (Scarlett Johansson) et Vicky (Rebecca Hall). Ces jeunes femmes ont sur l'amour des idées on ne peut plus différentes. La première adore l'aventure, les expériences nouvelles et volontiers improvisées, le plaisir pris librement. La seconde se veut tout au contraire fidèle et raisonnable. Elle est d'ailleurs fiancée à un jeune homme très comme il faut... Invitées à Barcelone par de lointains parents de Vicky, les amies découvriront une ville aux séductions multiples. La moindre n'étant pas leur rencontre avec un peintre plein de charme, joué par Javier Bardem. L'homme (marié) leur fera une proposition très inattendue... Sur fond de choix sexuels et existentiels, Woody Allen nous offre une comédie pleine de verve et d'intelligence, de sensualité solaire, aussi. Penélope Cruz venant ajouter son grain de sel et un piment supplémentaire à un trio devenant, du coup, quatuor. De quoi faire une musique de chambre qu'on prend un immense plaisir à écouter. Le ballet des c£urs et des corps habilement écrit et mis en scène par Allen confirme que l'âge n'a pas de prise sur celui qui brilla déjà tellement dans les années 70. Et l'alerte septuagénaire démontrant aussi, après le régal londonien de Match Point, que très loin de son Manhattan chéri, l'Europe lui réussit! Le tout récent Minuit à Paris ayant confirmé cette aisance du cinéaste à se couler, entre amour et émerveillement, dans le flux d'émotions qui ne sont plus réservées à ses déambulations new-yorkaises.

Louis Danvers

VICKY CRISTINA BARCELONA, COMÉDIE DE WOODY ALLEN. AVEC SCARLETT JOHANSSON, JAVIER BARDEM, PENÉLOPE CRUZ. 2008. ****

Ce dimanche 16 octobre à 20h45 sur France 2

Nos partenaires