Moulinsart Hollywood

17/10/11 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

La RTBF a obtenu le partenariat privilégié avec le film Tintin de Spielberg et Jackson. Hugues Dayez nous en dit un peu plus sur les actions ertébéennes.

Moulinsart Hollywood

© Sony Pictures

Un tel coup médiatique, ça se fête. On prend les petits plats, on prend les grands, on met les premiers dans les seconds et on pavoise un brin. Fer de lance de la victoire ertébéenne sur la TVI d'en face, Hugues Dayez peut jubiler: c'est sa chaîne, et pas TVI, qui peut se targuer d'être partenaire du Tintin de Spielberg et Jackson. Si le journal télévisé de La Une sera consacré en partie à cet événement (la sortie mondiale, le samedi 22 octobre, à Bruxelles), La Trois propose également une soirée spéciale Hergé ce vendredi. Pour en parler, nous avons tendu le micro à Hugues Dayez, tintinophile averti et spécialiste cinéma à la RTBF.

Pouvez-vous nous dire 2 mots sur les actions que mènera la RTBF, ces vendredi et samedi?

Les journaux télévisés consacreront de grandes plages à l'événement, tant vendredi que samedi. Il n'est pas impossible que Jamie Bell, qui interprète Tintin, soit sur le plateau, puisqu'il sera déjà à Bruxelles le vendredi. Nous ferons des reportages sur les préparatifs de cette première mondiale. L'événement est en tous points exceptionnel, c'est vraiment Hollywood qui descend sur Bruxelles. On n'a jamais eu, niveau cinéma, un événement d'une telle ampleur. Imaginez... 60 mètres de tapis rouges, 25 limousines... Le samedi, nous retransmettrons la cérémonie du tapis rouge en direct, dans la foulée du JT de 13h. Le soir, une émission spéciale sera consacrée à l'événement. J'aurai notamment le plaisir d'avoir Philippe Geluck ou Johan De Moor en plateau. Ils auront découvert le film l'après-midi même, à la première. J'espère avoir quelque chose de très vivant et de grand public. Je dois dire que tout le monde me le demande: alors, c'est comment?

Et vous allez me dire que vous ne pouvez pas nous livrer vos impressions sur le film?

A l'heure où vous me posez ces questions, je n'en ai vu que des extraits (NDLR: nous l'avons vu entretemps, voir notre critique). Mais de toute façon, il y a un embargo sur les critiques. Ce que je peux vous dire, c'est qu'à la vue des extraits, la manière dont Peter Jackson et Steven Spielberg ont mené ce projet semble à la fois impressionnante et respectable. L'un comme l'autre n'avaient pas besoin de ce projet pour leur carrière, mais ils ont voulu rester fidèle à l'esprit de Tintin et d'Hergé. Cette 3e voie qu'ils ont choisie la motion capture (après le cartoon et le film, qui n'ont pas vraiment pu rendre l'univers de la BD), c'est comme si 2 milliardaires s'amusaient à faire un film expérimental. En interview, je les ai d'ailleurs sentis extrêmement passionnés et respectueux.

Vous avez obtenu le partenariat avec le film, au nez et à la barbe de la concurrence. Ça n'arrive pas souvent de voir cette rivalité exposée de manière si vive, alors qu'elle est généralement larvée. On vous a senti comme un enfant, devant un trésor...

Il est toujours un peu fatiguant d'entendre le discours arrogant d'en face, qui verse dans le triomphalisme parce qu'ils nous dépassent souvent en termes d'audience. Mais parfois, il faut simplement bosser dur sur les dossiers. La RTBF a une légitimité par rapport à Tintin. C'est la RTBF, par exemple, qui a organisé les retrouvailles entre Chang et Hergé, via Gérard Vallet. Je suis heureux et satisfait que nos arguments aient convaincu la société de Steven Spielberg. En général, je fais mon boulot assez discrètement, mais là, je me suis permis de le souligner.

Guy Verstraeten

Moulinsart Hollywood, documentaire de Benoît Peeters.

Ce vendredi 21 octobre à 21h05 sur La Trois

Nos partenaires