Casablanca, chef d'oeuvre de l'histoire du cinéma

09/09/10 à 14:04 - Mise à jour à 14:04

1942. Tous ceux qui tentent d'échapper au joug nazi et de rejoindre l'Amérique échouent à Casablanca, encore sous administration française. Une foule cosmopolite se presse au cabaret de Rick, un Américain affichant sa neutralité avec élégance. Un soir, le capitaine Renault, représentant du gouvernement de Vichy, y fait arrêter Ugarte, un aventurier.

Casablanca, chef d'oeuvre de l'histoire du cinéma

© DR

C'est assurément l'un des plus grands classiques de l'histoire du cinéma. Ce film emblématique du Hollywood triomphant illustre avec éloquence le meilleur du potentiel offert par le système des studios.

Tourné pendant la Seconde Guerre mondiale, il met en scène un Humphrey Bogart formidable en propriétaire d'un cabaret en Afrique du Nord, devenu lieu fatal où se croisent et se toisent amis et ennemis, bourreaux et résistants, patriotes et réfugiés. Cela fait un fascinant microcosme, dans lequel un scénario aussi précis qu'inspiré situe un écheveau d'intrigues mêlant habilement le romantique au politique.

Clairement antinazi, Casablanca peut être relié au cinéma de propagande, mais il y ajoute un cocktail réussi d'autres genres, tels le film d'action, le thriller à suspense, le drame amoureux et même la comédie! Face à un Bogart impeccable de présence et d'intensité, la distribution réunit quelques acteurs de choix, comme Claude Rains, Paul Henreid et Peter Lorre.

Mais c'est Ingrid Bergman qui illumine le film et le porte à incandescence dans son personnage de femme d'un chef de la résistance auquel Rick (Bogart) ne restera pas insensible, créant un conflit entre devoir et passion... Pour la petite histoire, on notera que le pseudonyme de la chanteuse belge Viktor Laszlo vient du nom d'un des héros du film.

Casablanca, 20.40 sur Arte.

Drame historique de Michael Curtiz, avec Humphrey Bogart, Ingrid Bergman, Paul Henreid. 1942.

Louis Danvers

En savoir plus sur:

Nos partenaires