À la télé ce vendredi soir: Un amour absolu

03/04/15 à 07:00 - Mise à jour à 27/03/15 à 16:23

Source: Focus

Si l'intitulé dit romance, passion, brasier, le film de Stéphanie Pilloca-Kervern, joue le silence, la discrétion, l'intériorité. Normal, l'amour dont elle parle, c'est celui de Dieu.

À la télé ce vendredi soir: Un amour absolu

A Bet Gemal, au monastère de la communauté des petites soeurs de Bethléem, Notre Dame de l'Assomption. © DR

Curieux documentaire qu'Un amour absolu. Si l'intitulé dit romance, passion, brasier, le film de Stéphanie Pilloca-Kervern, joue le silence, la discrétion, l'intériorité. Normal, l'amour dont elle parle, c'est celui de Dieu. Un Dieu que l'on sert à Bat Gemal, dans un monastère où les Petites Soeurs de Bethléem ont renoncé à la modernité pour s'offrir complètement à leur spiritualité. Et à une vie d'ascète, rythmée par le jardinage, la poterie, la lecture de textes bibliques... C'est la soeur de la réalisatrice qui dirige l'institution. Mise en confiance, elle a donc fini par laisser filmer le quotidien du monastère Notre-Dame de l'Assomption. En ressortent des images veloutées pour un film indolent, dans lequel Stéphanie Pillonca-Kervern capture les mots que l'on répète, encore et encore, les psaumes, les gestes immuables, les cérémonies, le dévouement à Dieu. Le tout dans un calme aussi absolu que l'amour que ces femmes portent à celui qu'elles servent. Etonnant et beau à la fois.

DOCUMENTAIRE DE STÉPHANIE PILLONCA-KERVERN.

Ce vendredi 3 avril à 23h15 sur Arte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires