Snooba: "Marine Le Pen, c'est un DJ qui joue toujours dans le rouge"

30/10/15 à 11:38 - Mise à jour à 12/02/16 à 14:36

Un DJ qui cite Pierre Carles, compare Marine Le Pen à un pousseur de disques gabber, considère le foot comme un symbole de la mondialisation, mitraille de la vanne sur Facebook et est capable de passer dans ses sets de Throbbing Gristle à l'electrorock genre Fluo Kids. Mesdames et messieurs, au micro de DJ Kwak et Serge Coosemans, voici Serge Snooba, vieille connaissance de l'undergound pas que local. Focus Brolcast S03E04.

Snooba: "Marine Le Pen, c'est un DJ qui joue toujours dans le rouge"

© montage Focus/iStock/Reuters

Animateur socio-culturel à Helmet (quartier populaire de Schaerbeek) le jour, footeux durant ses temps libres et DJ le reste du temps, Serge Snooba est une vieille connaissance de la nuit bruxelloise, de l'underground et des milieux associatifs pas que locaux. Bulex, City Sonic, Bazaar, Recyclart, Beursschouwburg, Fuse, Wood, Mr Wong... Le plus simple, c'est encore de trouver un lieu de sortie dont il n'a pas, à un moment ou à un autre de ses 21 années d'activité, pris d'assaut les platines et, à vrai dire, on a oublié de lui poser la question. Ce qui est sûr, par contre, c'est qu'il débuta en 1994 à Radio Panik, balançant d'abord du mix sur antenne avant de devenir l'homme à tout faire de la station, garçon très efficace alors que d'autres semblaient avoir besoin de 4 réunions pour choisir la typographie d'un flyer.

Ca ne plaît pas à tout le monde de l'entendre mais on maintient: c'était pour Radio Panik la meilleure époque. Celle des soirées mémorables, énormes, mais aussi de l'incubation de figures culturelles depuis devenues majeures dans l'underground bruxellois: Stel-R, Shaman, Nico Boups, Bass Culture et d'autres que l'on oublie, aussi parce que ceci est une introduction à un podcast, pas une liste de remerciements d'album hip-hop. Snooba, c'est aussi un autodidacte qui lit, qui pense et qui se marre, pas toujours de façon très "politiquement correcte" mais ce n'est pas dans un Focus Brolcast que l'on va s'en offusquer. Le milieu associatif bruxellois, faire danser la jeunesse à la quarantaine avancée, le foot vu comme le symbole parfait de la mondialisation et Marine Le Pen considérée comme un DJ jouant toujours dans le rouge... Gabba, gabba, un, deux, trois, quatre: c'est parti pour une heure de haute-voltige conversationnelle. (sc)

En savoir plus sur:

Nos partenaires