Dour J2: high five

13/07/18 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

D'Eyehategod à Dead Cross en passant par Shigeto, retour sur les cinq concerts de jeudi.

Dour J2: high five

Dead Cross © Olivier Donnet

Wyatt E.

Planqués derrière de mystérieuses burqas (doit faire chaud là-dessous), les Liégeois de Wyatt E. balancent un post rock doom orientalisant qui a des désirs de conquête et des envies d'ailleurs. C'eut été parfait au milieu de la nuit, la tête à l'envers, mais Sébastien von Landau (The K.) et ses amis ont fini par donner à la Caverne des allures de désert mystique au milieu de l'après-midi. Into the Wyatt...

Le Villejuif Underground

C'est la rencontre d'un grand et expressif Australien de l'underground et de trois Français de Villejuif. Une espèce de rock dégingandé qui semble devoir moins au Velvet (non, ce n'est pas un groupe de reprises) qu'aux Fugs, au Beck des débuts et à Kim Fowley. Le groupe du Val-de-Marne dont on attend toujours le premier album chez Born Bad a le sens du décousu. C'est bon quand c'est branque...

Eyehategod

Disciples mal élevés des Melvins, de Black Flag et de Black Sabbath, les Américains d'Eyehategod, enfants terribles de la Louisiane, ont dynamité la Caverne. Même avec Brian Patton et une guitare en moins (il vient d'arrêter de tourner pour des raisons familiales après 25 ans de bons et bruyants services), le groupe de Mike Williams reste un putain de marteau-piqueur. Fraîchement transplanté (sa femme a organisé une collecte de fonds en 2016 afin de lui payer un nouveau foie), Williams promet un nouveau disque l'an prochain pour les pionniers du sludge. Eye, eye, eye...

Dead Cross

Tu avais besoin de te décrasser les oreilles entre la Lily Allen d'Uccle et la fille d'un Sex Pistols? C'était à Mike Patton qu'il fallait demander. Entouré par le puissant batteur de Slayer Dave Lombardo, le bassiste de The Locust Justin Pearson et le guitariste de Retox Mike Crain, Patton a mis les choses au point et les tympans dans le rouge. Born dead...

Shigeto

Originaire d'Ann Arbor (comme les Stooges), Zachary Saginaw alias Shigeto est mordu de jazz et de hip hop mais fait dans l'électro. Seul en scène avec ses machines et sa batterie, ce fan revendiqué de Dabrye, Prefuse 73 et Boards of Canada est l'homme idéal pour vous réconcilier avec les musiques électroniques et arrêter de vous demander ce que les bidouilleurs bidouillent (doigt inquisiteur en direction des Chemical Brothers). L'homme orchestre 2.0.

Nos partenaires