Quand Internet et télévision ne feront plus qu'un

20/07/10 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

L'Internet dans la télé, c'est pour demain. Et ça promet bien des voyages au gré des hyperliens.

Quand Internet et télévision ne feront plus qu'un

© Reuters

Visionnaire. En 1969, Jean d'Arcy (ex-chef des programmes de la télévision française qui était alors directeur des moyens audiovisuels de l'ONU) répondait à une interview pour l'émission de l'ORTF Eurêka (1). Quand il imaginait la télé du futur, il trouvait que le mot "télévision" était mal choisi. "Télévision pour nous est associée d'abord à une idée de radiodiffusion, transmission par ondes. Télévision aussi implique une certaine passivité..."

Dans le commentaire de son sujet, le journaliste évoquait: "Demain, elle offrira sur un écran de taille illimitée, des programmes choisis à la carte. (...) Journaux, lettres, télégrammes, contraventions... apparaîtront ainsi sans retard. Les textes pourront à volonté être reproduits sur papier, pour être consultés et conservés. (...)"

En fait, ce dont parlait ce reportage il y a plus de 40 ans sans en connaître le nom, c'était de l'Internet. Et il visait la Toile avec une justesse impressionnante. Sa seule erreur? Imaginer que le Web prendrait entièrement la place de la télé. Or, ce qu'on pense aujourd'hui, c'est que ces deux médias peuvent être complémentaires, et même, combinables au sein d'une technologie unique.

Complémentaires via les sites de vidéo à la demande, de télévision de rattrapage (ainsi de Pluzz.fr, tout nouveau portail de France Télévisions qui offre jusqu'à J+7 On n'est pas couché, Questions pour un champion et Cie à qui les aurait manqués, ou de RTBF.be/TV qui fonctionne sur le même principe. Mais aussi à travers l'explosion des webdocumentaires qui peuvent, une fois élagués, trouver leur place sur le petit écran.

HbbTV

Combinables, la télévision et l'Internet le seront aussi bientôt grâce à des postes où l'un enrichit l'autre et lui offre ses possibilités. 2011 devrait assister à l'arrivée sur le marché de téléviseurs hybrides TNT-Internet. Un saut technologique qui porte un nom: HbbTV. Soit, la norme qui permet l'enrichissement de programmes télé classiques avec des contenus Web.

Un fantasme? Vous regardez votre série favorite, bien calé dans votre canapé. Soudain, un acteur apparaît à l'écran. C'est qui, lui, déjà? Un clic sur le personnage, et défilent sa bio, l'URL de son site, et les possibilités d'achats de produits dérivés à son effigie. Important à noter: la norme HbbTV verrouille les accès à cette nouvelle offre. C'est-à-dire que seul le diffuseur (en l'occurrence la chaîne) pourra proposer du contenu multimédia interactif lié à sa programmation. Histoire que la soirée du téléspectateur ne soit pas parasitée par des pop-up de poker en ligne ou de "Bravo, vous êtes le 1.000.000e visiteur... "

Pas sûr qu'en 1969 on ait imaginé un futur aussi pollué.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires