Au nom du père

30/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 10:25
Du Le Vif Focus du 31/05/18

Roi de la joute sanglante, God of War s'attaque à la mythologie nordique et aux relations père-fils. Un vent frais qui contamine LE gameplay...

Longtemps négligé, le thème de la paternité gagne l'âme du jeu vidéo depuis dix ans. L'âge moyen des gamers s'élevait à 35 ans en 2017 et les "dad games" ont donc le vent en poupe ces derniers temps. Dead Rising 2 demandait au joueur de constamment apporter du sérum et des jouets à sa fille en terres zombies tandis que That Dragon, Cancer chroniquait la vie d'un paternel face à son jeune fils rongé par le crabe. Loin de la culpabilité d'un Heavy Rain, le nouvel volet de God of War murit un peu face aux fantasmes puérils d'hyper-puissance des trois épisodes principaux de la saga. Le tout en offrant un ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires