Lastman: l'insolent talent de Bastien Vivès

27/09/17 à 12:09 - Mise à jour à 12:09
Du Le Vif Focus du 22/09/17

L'auteur-le-plus-doué-de-sa-génération connaît une année faste: déjà célébré pour son roman graphique et intimiste Une soeur, Bastien Vivès revient cette fois avec un 10e Lastman. Qui tabasse à nouveau.

Insolent est, sans doute, un qualificatif qui lui va bien. Bastien Vivès, qui n'a que 33 ans alors qu'on pourrait lui en donner 22, est effectivement insolent. Insolent de talent d'abord: on note peu de fautes de goût dans un parcours déjà long, très personnel et atypique, du Goût du chlore à Polina, en passant par son récent Une soeur, un chemin surtout pavé de gros succès tant publics que critiques, y compris avec sa saga Lastman, aux références japonaises mais à l'esprit bien français, et qui a réussi à imposer aux éditeurs une nouvelle manière de faire de la bande dessinée pour les lecteurs d'une nouvelle génération -il était temps. Du talent donc, et puis cette autre insolence: le surdoué dégage aussi une coolitude et une liberté de ton qui n'appartiennent qu'à lui, et qui ont fait de Vivès un personnage et une petite célébrité autant qu'un excellent auteur. C'est donc en mangeant un bout de salade et en vidant un verre à la récente Fête de la BD qu'on a causé un brin ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires