Après Les Profs, Pef va adapter Gaston Lagaffe au cinéma

17/03/15 à 08:45 - Mise à jour à 18/03/15 à 12:03

Source: Le Figaro

La bande dessinée est apparemment un filon inépuisable pour le cinéma français. Après la sortie de The Profs 2 en juillet, Pierre-François Martin Laval donnera vie au responsable courrier du Journal de Spirou.

Après Les Profs, Pef va adapter Gaston Lagaffe au cinéma

Gaston Lagaffe © DR/Franquin

Si le filon est aussi facile qu'usé jusqu'à la corde, on peut comprendre la volonté des réalisateurs français d'adapter une bande dessinée au cinéma. Toutes les adaptations d'Astérix ont toutes dépassé les 3 millions d'entrées et A la poursuite du Marsupilami a été vu au cinéma par plus de 5 millions de français. Alors après le succès des Profs, l'adaptation de la BD éponyme de Pica et Erroc, avec un peu moins de 4 millions de spectateurs en salle, et sa suite prévue pour juillet, il est logique que Pierre-François Martin Laval dit Pef ait encore des envies de bandes dessinées. C'est pour lui qu'UGC a racheté les droits de Gaston Lagaffe pour une adaptation à l'écran, prévue pour 2016.

Mais attention, adaptation de BD n'est pas synonyme de succès. Les dernières bandes dessinées à avoir franchi la porte des cinémas n'ont pas fait des étincelles. Benoit Brisefer et les Taxis Rouges, sorti en décembre avec Gérard Jugnot et Jean Reno, ou encore Lou! Journal Infime, réalisé par son créateur Julien Neel, ont peiné à dépasser les 100.000 entrées lors de leur première semaine pour ensuite sortir du top 10 les jours suivants.

Surtout que ça ne sera pas la première fois que l'éternel flemmard passera des cases au grand écran. En 1981, Paul Boujenah (le frère de Michel) a voulu réaliser un film sur Gaston, Fais gaffe à la gaffe!, mais Franquin n'était pas emballé par l'idée. Il a tout de même accepté que le film utilise ses gags, mais pas les noms des personnages: Gaston est devenu G, Prunelle est appelé Prunus et Mademoiselle Jeanne, Pénélope. Le film fut un échec. Sur Internet, une critique d'époque décrit le film comme "sympathique mais sans rythme et d'une platitude affligeante". On ne peut pas garantir que Pef fera de Lagaffe un succès comme Les Profs mais il sera en tout cas difficile de faire pire que Boujenah...

Nos partenaires