House of Cards, la série de David Fincher et Kevin Spacey, ça sera sur Netflix!

16/03/11 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Où Netflix se paye la série de David Fincher, Jason Statham course le serial-killer, A Serbian Film les emmerdes, et les Chemical Brothers s'offrent le luxe d'une BO de blockbuster.

House of Cards, la série de David Fincher et Kevin Spacey, ça sera sur Netflix!

© DR

C'est finalement Netflix, société jusqu'ici spécialisée dans la location de DVD par pli postal et la vidéo en streaming, qui reçoit les honneurs de diffuser (on ne sait encore trop comment!!!) la série télévisée de David Fincher et Kevin Spacey, House of Cards. Raflant le paquet à HBO et quelques autres qui étaient sur le coup la bave aux lèvres, Netflix a signé pour 26 épisodes, soit deux saisons entières. David Fincher réalisera le pilote et supervisera la suite de cette adaptation américaine d'une série de romans de Michael Dobbs, politicien britannique conservateur qui, après la démission de Margaret Thatcher, se lança dans une fructueuse carrière littéraire. House of Cards, To Play The King et The Final Cut --la trilogie Francis Urquhart, comme disent les Anglais-- ont tous déjà été adaptés avec grand succès à la BBC de 1990 à 1996, sous forme de mini-séries. Avec Fincher et Spacey aux manettes, il est toutefois clair que le pitch sera considérablement modernisé et américanisé et plutôt que de suivre les déboires d'un politicien manipulateur très à droite devenu Premier Ministre du Royaume-Uni, on devrait donc avoir droit à un portrait gratiné de Républicain aux dents longues et aux idées rigides. Bref, du très grand Kevin Spacey!!!

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18602520.html

---

Pour mieux se vendre, il a beau tenter de ressembler un maximum à celui de Crank ou à ceux de la série Le Transporteur, le trailer de Blitz a bien du mal à cacher la véritable nature du film qu'il annonce. A savoir, un polar avec Jason Statham coursant un serial-killer, certes, mais un polar au scénario un poil plus évolué que ce que l'on trouve d'habitude dans la filmo du moins chevelu des badass britanniques. Pour tout dire, Blitz est même carrément adapté d'un roman, signé Ken Bruen, auteur irlandais de surcroit diplômé en métaphysique!!! Il oppose police métropolitaine de Londres et tueur de flics, le tout saupoudré d'humour noir et de twists pervers. Si ça marche, on peut sinon s'attendre à beaucoup de suites, vu que le bouquin fait partie d'une série mettant en scène un duo policier, R & B (disponible en français à la Série Noire).

---

Depuis environ un an, A Serbian Film, le premier long-métrage de Srdan Spasojevic, se traîne une réputation sulfureuse et se collectionne les ennuis avec les comités de censure. Sa récente projection au Festival de Sitgès vient même de susciter en Espagne une polémique politique et médiatique de niveau 7, où certains n'ont pas hésité un seul instant à accuser le directeur du festival de promouvoir la pornographie enfantine. Les Inrocks nous racontent la saga de ce film maudit, rappelle qu'il n'est pas le premier dans son genre et offre en bonus son éprouvant trailer. Il est permis de vomir...

http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/61584/date/2011-03-12/article/a-serbian-film-le-faux-scandale-qui-inquiete-lespagne/

---

Après Daft Punk sur Tron: Legacy, voici que ce sont maintenant les Chemical Brothers qui nous sortent une BO de film. Contrairement aux Français, le duo britannique n'a pas succombé aux sirènes de l'orchestre symphonique et délivre une musique totalement écrasée de leur patte reconnaissable entre 1000 et, il faut bien le dire, carrément ringarde aux normes du jour. Le film, Hanna, n'a pas non plus l'air formidable, sorte de remake de Jason Bourne avec une gamine de 15 ans dans le rôle de Matt Damon.

http://www.goutemesdisques.com/news/article/the-chemical-brothers-jouent-les-totally-spies/

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires