Bons plans sorties pour le week-end

27/01/12 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Truc Troc, Transardentes, Semaine du son, ciné, clubbing, théâtre... Comme chaque vendredi, Focus fait le tri dans l'agenda culturel et vous propose le meilleur pour le week-end.

Bons plans sorties pour le week-end

© DR

MUSIQUE

AaronOù: Ancienne Belgique, Bruxelles et Forum, Liège
Quand: vendredi 27 et samedi 28 janvier
Quoi: Dernières dates belges d'une longue tournée qui se terminera le 29 mars en Allemagne avant que le duo américano-parisien ne se remette présumément au travail sur un 3e album studio. En attendant, paraît Waves from the Road (Pias), généreux live de 17 titres piochés dans l'actuel périple qui revisite le répertoire aaronesque de façon inédite. Hormis une version ratée du tube U-Turn (Lili), des moments comme Blow ou Seeds Of Glow incarnent parfaitement le versant mélancolique et organique de la pop. Avec une attention accordée à ces fameux silences, qui une fois libérés, démultiplient le pouvoir sentimental d'une chanson (War Flag). Le jeu est intime mais l'adhésion est franchement collective.
www.weareaaron.tumblr.com

Les TransardentesOù: Halles des Foires de Coronmeuse, Liège
Quand: samedi 28 janvier
Quoi: Le clubbing tirant un peu la tronche ces derniers temps (fermeture du Libertine/Supersport, programmation encore en hibernation...), les amateurs de sensations électroniques devraient plus que jamais aller faire un tour à Liège le 28 janvier prochain. Lancées en 2008, les Transardentes proposent à nouveau une affiche des plus festives, avec une belle brochette de cadors, répartis sur 4 scènes. On n'en citera que les principaux: Boys Noize, les Français de Birdy Nam Nam en live, Cassius, le toujours impeccablement moustachu Arnaud Rebotini, Noisia, Simian Mobile Disco... La liste est longue. La nuit liégeoise devrait l'être tout autant...
www.lestransardentes.be

John DigweedOù: Café d'Anvers, Anvers
Quand: samedi 28 janvier
Quoi: Il fait partie des 1ers annoncés pour le prochain Tomorrowland, aux côtés de David Guetta ou Fatboy Slim. Il ne faudra toutefois pas attendre la grande foire dance de juillet pour voir Digweed triturer ses platines. Il sera prochainement de passage au vénérable Café d'Anvers. Plus cosy pour profiter du trip deep house de l'Anglais...
www.cafe-d-anvers.com

La Semaine du sonOù: divers lieux bruxellois
Quand: du 23 au 29 janvier
Quoi: Créée en 2004 à Paris par Christian Hugonnet, ingénieur acousticien, la Semaine du Son existe désormais dans 50 villes françaises, à Montréal, Mexico, Genève et, pour la 2e fois, à Bruxelles, grâce au trio Marianne Binard, Stephan Dunkelman et Philippe Ohsé. José Van Dam est le parrain de l'édition 2012 ventilée entre divers endroits dont le MIM, les Ateliers Claus et le Kultuurkaffee. Au menu: une quarantaine d'installations, écoutes, projections, parcours, ateliers, concerts, performances, conférences.
Parmi les installations sonores: Guy de Bièvre et Anne La Berge dialoguent via leurs dispositifs interactifs (24-29/1, MIM) / Le Damassama de Léonore Mercier présente un amphithéâtre de bois tibétain qui réagit aux gestes des spectateurs (24-29/1, MIM) / Le Triple Deck de Kapotski se compose de 3 tourne-disques diffusant en boucles leur récit sur des enceintes séparées (24-29/1, Kultuurkaffee) / Sonare Machina rassemble 40 instruments insolites sous le commandement d'une machine à bruit (25-28/1, Passage Rogier).
Parmi les performances: José Van Dam, dans un rôle inhabituel, revisite le répertoire de Carlos Gardel (25/1, Flagey) / Tomoko Sauvage explore la lenteur sur ses "bois chantants" avec drones et larsens naturels (26/1, Q-O2) / Anthea Caddy scrute le violoncelle en mêlant sons acoustiques et amplifiés (26/1, Q-O2) / Jean-Paul Dessy invite à une conférence-concert autour de la notion de silence, "l'écoute rendant perméables les limites de notre ère" (27/1, Hôtel de Ville de Bruxelles).
www.lasemaineduson.be

CINÉMA

Margin Call ***En salles depuis le 25 janvier
DRAME | Margin Call nous emmène de captivante manière dans un monde de la finance tremblant sur ses bases. Une distribution remarquable (Kevin Spacey, Jeremy Irons, formidables, comme Stanley Tucci) achève de faire un film à voir de ce thriller en entreprise révélant le jeune et prometteur cinéaste J.C. Chandor.
Notre critique

Une vie meilleure ****En salles depuis le 25 janvierDRAME | Avec Une vie meilleure, Cédric Kahn conjugue admirablement l'intime et le social. L'émotion n'y doit rien au pathos, et le réalisme y a des airs d'épopée.
Notre critique

Or noir ***En salles depuis le 25 janvier
AVENTURES | Jacques Audiard avait révélé Tahar Rahim dans Un Prophète. Jean-Jacques Annaud l'emmène dans le désert... Où il s'ensable un peu.
Notre critique

Les 15 ans du NovaOù: Cinéma Nova, Bruxelles
Quand: jusqu'au 19 février
Quoi: Ouvert début 1997, et censé ne durer qu'un temps, le Nova s'est imposé comme un maillon indispensable dans le paysage cinématographique bruxellois, cultivant un esprit et un regard farouchement alternatifs. Quinze ans plus tard, l'heure est donc à la fête. Seule concession aux traditions, l'équipe du Nova propose un copieux gâteau d'anniversaire, sous la forme d'un programme spécial de 6 semaines, dont elle a confié les rênes à son public. En résultent divers événements (expositions, concerts...), mais aussi une sélection d'une vingtaine de films, jamais montrés sur ses écrans. Parmi ceux-là, on pointera Derailroaded de Josh Rubin, sur Wild Man Fischer, L'heure des brasiers, le film fleuve de Fernando Solanas; divers films cultes, comme Les dimanches de Ville d'Avray de Serge Bourguignon, Lemonade Joe de Oldrich Lipsky, ou encore Charlie et ses deux nénettes et Marie-Poupée, tous 2 commis par Joël Seria dans le courant des années 70, et qu'il viendra présenter en personne; et d'autres encore que l'on ne demande qu'à découvrir, comme Les fainéants de la vallée fertile.
www.nova-cinema.org

International Film Festival RotterdamOù: Rotterdam
Quand: du 25 janvier au 5 février
Quoi: Avec 38 témoins, le nouveau film de Lucas Belvaux, en ouverture, et d'autres, comme L'hiver dernier de John Shank, Les géants de Bouli Lanners ou encore Lena de Christophe Van Rompaey, disperés dans ses différentes sections, le 41e festival de Rotterdam aura une saveur belge prononcée. Au-delà, la manifestation néerlandaise s'annonce, une fois encore, comme un espace privilégié de découvertes, avec notamment nombre de premières oeuvres concourant aux Tiger Awards, parmi lesquelles, signe des temps, une production birmane, Return to Burma, de Guila de Ren. La suite du programme adopte des contours variés, avec une forte présence asiatique (et notamment les nouveaux films de Hirokazu Kore-eda et Takashi Miike), mais encore une sélection de documentaires chinois et autres oeuvres de Ai Weiwei, tandis que Michel Gondry installera sa Home Movie Factory dans la ville le temps de cet incontournable rendez-vous cinéphile.
www.filmfestivalrotterdam.com

DIVERS

Truc TrocOù: Bozar, Bruxelles
Quand: du 27 au 29 janvier
Quoi: Avec la régularité -et l'accessibilité- du Beaujolais Nouveau, Truc Troc revient frapper à la porte de tous les curieux de l'art bruxellois. Ne nous dites pas que vous avez oublié le pitch de cet événement qui propose d'échanger une toile, une photo, une sculpture, contre quoi que ce soit que votre imagination malade aura trouvé à inscrire sur un post-it. Il faudra d'ailleurs que l'on s'intéresse un jour à l'esthétique générée par ces petits morceaux de papier créant un halo éphémère autour d'une £uvre mais c'est une autre histoire... Au programme de la 8e édition de cette messe décontractée du col, on retrouve la même exigence quant aux artistes sélectionnés -200 talents parmi lesquels Sara Conti, street-artiste au féminin- ainsi que de nouvelles perspectives à l'étranger. En effet, Truc Troc s'exportera cette année, à Paris au mois de mars, pour 3 jours dans le Marais. Au rayon des petits détails qui font du bien, on mentionnera que c'est Cook & Book qui se charge du goûter -le samedi après-midi- et du petit-déj -le dimanche après-midi. Sans oublier que vendredi soir, la nocturne sera ambiancée par DJ Naïf et Isam & Jazzydemon.
www.tructroc.be

ExilsOù: Théâtre National, Bruxelles
Quand: du 24 janvier au 11 février
Quoi: "Dans Exils, tout peut se déplacer sans que l'on comprenne pourquoi", signale le jeune metteur en scène Fabrice Murgia, 28 ans. Artiste radical, personnalité de l'année 2011 de Focus, Fabrice Murgia crée des spectacles interdisciplinaires où l'art plastique côtoie le cinéma. Très visuels, ses spectacles plongent dans le paradoxe de son époque bourrée de réseaux sociaux et de grande solitude. Associé au Théâtre national, il présente sa nouvelle création Exils dans le cadre du projet européen "Villes en scène", dont l'objectif est de questionner le "vivre ensemble" dans la multi-culturalité des villes européennes. Pour Murgia, cela sera 4 destins croisés. "Des gens réels dans un univers fantôme qui s'inventent des maladies par ennui. Un univers presque morbide", explique l'artiste. Si ce n'est qu'Exils est un spectacle en blanc saturé. Pari réussi! Prenant, son théâtre d'art et d'essai est un voyage sensoriel sur un monde à la masse...
www.theatrenational.be

Danse "Dehli"Où: Théâtre Les Tanneurs, Bruxelles
Quand: du 24 au 28 janvier
Quoi: L'Est regorge de talents fous occultés par le "mainstream". Venu de Sibérie, l'auteur (et réalisateur) Ivan Viripaev s'est battu, depuis 10 ans, pour créer à Moscou une scène alternative de théâtre contemporain. En Belgique, on le découvre au compte-gouttes, d'abord avec Oxygène puis Genèse, des textes éclatés à la structure ciselée, sans fable linéaire. On y bascule dans les souterrains de la société, dans une métaphysique qui "cogne" sans bruit. Le complice de Viripaev est le metteur en scène bulgare installé en Belgique Galin Stoev. Dans Oxygène, on avait été ébloui par une théâtralité moderne très oratorio, composée pour un DJ, un garçon et une fille à la recherche absolue d'"oxygène". Une pièce présentée en 10 commandements revisités. Très fort. A Liège puis à Bruxelles, le duo gagnant Viripaev-Stoev revient en janvier avec Danse "Delhi". Une pièce en 7 mouvements ponctuée par "l'annonce d'une mort et la signature d'un acte de décès qui délimitent l'aire de jeu de 6 personnages". Galin Stoev réunit une belle équipe artistique avec, du côté belge, Fabrice Adde, Anna Cervinka, Valentine Gérard. Rendez-vous, donc, en plein coeur d'un hôpital pour un "mélodrame comique", des scènes de morts, des questions d'"émotion", des jeux de deuils. Thèmes universels, "griffe" contemporaine.
www.lestanneurs.be

FocusVif.be, L.H., Ph.C, J.F.Pl., L.D., N.C., M.V., N.A.

Nos partenaires