Bons plans sorties pour le week-end (du 20 au 22/12)

20/12/13 à 11:19 - Mise à jour à 11:48

Source: Focus Vif

Comme chaque semaine, Focus fait le tri dans l'agenda culturel et vous propose le meilleur du week-end en quelques clics.

Bons plans sorties pour le week-end (du 20 au 22/12)

Jéronimo © Philippe Cornet

Our Beat Is Still New
Le 20 décembre au Bazaar, 1000 Bruxelles.
Serait-ce la réponse au succès du génial documentaire The Sound of Belgium? Quoi qu'il en soit, ce vendredi, Origami et We Play House Recordings (désigné meilleur label lors des derniers Elektropedia Awards), dégainent une soirée new beat/acid house qui devrait ravir les nostalgiques. À l'affiche de cette soirée, il y aura Aril Brikha, Kiani & His Legion, Dynamodyse et le résident Guy T. Harris.
www.origami-music.be

Jéronimo
Le 20 décembre au Botanique, 1210 Bruxelles.
Sur son quatrième album, il suicide John Lennon et assassine l'arrogance parisienne. Revenu de ses fatigues, Jeronimo empêche son acidité naturelle de tuer l'amour. Il sera de retour au Botanique (après un passage remarqué aux Nuits 2013) pour présenter ce Zinzin.
www.botanique.be - Notre interview de Jéronimo

Rétrospective Alain Giraudie
Jusqu'en février 2014 au Galeries, 1000 Bruxelles.
La sortie récente et remarquée de son sulfureux L'Inconnu du lac a mis en lumière le cinéma très particulier d'Alain Guiraudie. Les Galeries, à Bruxelles, ont eu dans la foulée l'excellente idée d'une rétrospective consacrée au réalisateur français. Ce fils d'agriculteurs de l'Aveyron s'est très tôt voulu le chantre des milieux populaires, exaltant la classe ouvrière dans Ce vieux rêve qui bouge, révélé au Festival de Cannes et consacré Prix Jean Vigo 2001. Ce film situé dans une usine en déclin, où l'on démonte les machines et où l'arrivée d'un jeune technicien va s'accompagner d'événements surprenants, sera bien évidemment au programme de la rétrospective. Du soleil pour les gueux (2001), lumineuse dérive dans les vastes paysages du Causse où vivent les bergers, y figurera aussi. Tout comme Pas de repos pour les braves (2003), étrange expérience aux confins du western et du conte, filmée dans un Sud-Ouest onirique. Rêve et poésie, utopie d'un monde alternatif, s'inscrivent aussi profondément dans Voici venu le temps (2005), avec ses faits d'armes mythiques, ses élans amoureux dont le film suivant, Le Roi de l'évasion (2008), poussera la thématique de manière éminemment transgressive, un vieux célibataire y voyant son homosexualité remise en cause par une adolescente avec laquelle il prendra la tangente, bravant les interdits et se retrouvant traqué... Du cinéma engagé du côté d'humains assumant leurs désirs, leurs rêves mais aussi leurs faiblesses. Du cinéma également original dans sa forme, et qu'est venu logiquement couronner un Prix de la Mise en scène à Cannes (Un Certain Regard) pour L'Inconnu du lac, en mai dernier.
www.galeries.be

Sorties ciné de la semaine

Myriam Hornard - Ghosts are Guests
Jusqu'au 27 décembre à La Charcuterie, 1060 Bruxelles.
Le travail de Myriam Hornard est tout entier imprégné par la question de l'être au monde et de la temporalité. "Etre et temps", on dirait du Heidegger. Pourtant, on se situe davantage du côté de la matérialité concrète que de l'élaboration conceptuelle. Ce temps qui passe et que nous faisons semblant de ne pas remarquer, trop occupés à nous accrocher à ces milliers de leurres nous permettant de bâtir quelque chose comme une existence. Pourtant, il fuit, c'est garanti -une des rares choses à l'être en ce bas monde-, nous entraînant lentement mais sûrement vers le néant. Comment donner à voir ce principe retors qui sans cesse, et dans le même mouvement, apparaît et disparaît -l'oeil ne l'appréhende qu'au moment des ruptures qui, elles aussi, ont tôt fait de disparaître. Ce cache-cache existentiel, Myriam Hornard le figure en récréant des objets du quotidien -en graisse et en cire par le principe du moulage- qui incarnent la transformation constante. Celle-ci est "déclenchée par des procédés électriques internes aux objets qui, en produisant de la chaleur, provoquent la fonte, le dégonflement, la brûlure, la disparition". Devant nos yeux ébahis, le tube, la cafetière ou le verre entament leur lente agonie et rejouent la partition de la vie en accéléré. Ce n'est pas sans empathie qu'on les voit se contorsionner et effectuer les pas délicats d'une inéluctable danse macabre qui, somme toute, ne fait qu'annoncer celle qui nous attend. Accomplissant son destin d'artiste, Myriam Hornard nous donne à voir ce qui nous est dissimulé, aveugles assumés que nous sommes. On ne saurait trop l'en remercier.
www.cosmoscosmos.be

Les Vwès del nut'
Jusqu'au 28 décembre au Théâtre de Liège.
... Traduisez Les Voix de la nuit, en wallon, surtitré en français! Le pitch? "Seraing. Un petit garçon est abandonné au bord d'une route. Une noyée est repêchée de la Meuse. Une femme cherche à s'enfuir avec un bel Italien. L'inspecteur Leclerc est face à un puzzle pour comprendre ce qui s'est passé une nuit d'été 1961." Ce polar, signé Jean Rathmès, est mis en scène par Elisabeth Ancion qui nous explique: "La langue est belle en soi, il n'y a rien de militant là-dedans. Tout se passe la nuit, on ne voit que les témoins, le personnage principal n'est jamais visible. Le décor est très épuré, unique et transformable. Les costumes nous plongent dans les années 60. J'ai privilégié la ligne claire pour enlever tout folklore." L'ovni théâtral réunit une marionnette hyperréaliste et de grands noms d'acteurs rôdés de près ou de loin au wallon: Isabelle Darras, Serge Demoulin, Philippe Grand'Henry, Catherine Mestoussis, François-Michel van der Rest. Cinq acteurs pour 17 rôles! E. Ancion a beau nous rassurer sur la compréhension aisée de la langue, bénit soit le surtitrage! Lisez plutôt: "Leclerc: Qué novèle, vî strouc?/Li feûme Havasse: N'alez nin trop près, moncheû l'inspècteûr, i s'va mète a brêre!" Mais comme le dit un internaute: "Enfin une pièce di théyaute è wallon!", par des artistes de métier et dans un écrin contemporain!
www.theatredeliege.be

Festival Noël au théâtre
Du 20 décembre au 5 janvier, à Bruxelles et en Wallonie.
"Rire des cauchemars, rester dans le nid, voir un prince heureux, s'accrocher aux nuages, foncer comme un sanglier ou vivre jusqu'en 2043." Noël au Théâtre traverse ces lignes de promesse et d'autres encore. Théâtre d'objets, de marionnettes, d'ombres, de jeu, de mouvements, de métaphores... Bienvenue au théâtre jeune public, d'excellente facture en Fédération Wallonie-Bruxelles. Noël au théâtre en est le grand rendez-vous du genre: 49 spectacles, 129 représentations dans 50 lieux culturels, à Bruxelles et en Wallonie. Les spectacles vont de... 0-1 ans à 14+. Sans blague, le théâtre pour bébés existe! Concertio Pannolino annonce un concert improvisé entre un violoncelliste, un flûtiste-percussionniste et les gazouillis des bébés en "live". Côté 14+, on découvrira Pourquoi j'ai tué Pierre, autobiographie d'une reconstruction de soi, celle d'un garçon à qui un prêtre avait demandé de lui "toucher le corps". Le théâtre jeune public, c'est aussi aborder des sujets parfois durs et quelques réalités. Ainsi, Deux bras, deux jambes et moi raconte l'enfant qui ne veut pas grandir tant que ses parents ne seront pas entiers "pas juste des jambes qui courent, des bras qui débordent". Avec Aiguillages, on aborde la propriété à travers un "Excusez-moi, c'est MA place!": deux hommes, deux manteaux, deux chapeaux, deux bagages, musique et bruitages. Pas mal de spectacles parlent d'amour comme Amour et jambe cassée, trois écoliers confrontés aux "bouleversements des coeurs dans la cours de récré". La famille donne aussi du thème. Tel Coco & Co qui annonce une famille, un drame, du jambon, des claquettes et des poules. Ou encore le superbe Silence de Night Shop Théâtre traversant l'amour et la vieillesse à coups de marionnettes en carton très "seniors-4e âge": un spectacle drôle et touchant. Au rayon ados, on est tenté par le théâtre d'anticipation 2043, ou la révolte insoupçonnée d'un ado dans une société de la censure d'un gouvernement "musclé"... Des thèmes sérieux avec l'imagination vraiment au pouvoir.
www.ctej.be

K.D., L.D., M.V., N.A.

En savoir plus sur:

Nos partenaires