Critique ciné: When I Saw You

17/12/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Focus Vif

DRAME | Jordanie, 1967. Pour Tarek et sa mère, arrivés dans un camp de réfugiés palestiniens au lendemain de la guerre des Six jours, le temps passe à guetter l'arrivée du mari et père.

Critique ciné: When I Saw You

When I Saw You © DR

Jusqu'au jour où, n'y tenant plus, Tarek s'échappe, déterminé à rentrer chez lui, en Palestine, et à retrouver le disparu. C'est alors qu'échoué dans le désert, le jeune homme sera recueilli par un groupe de soldats de la résistance... When I Saw You dépeint avec une justesse exceptionnelle le sentiment d'impuissance et la douleur vécue par tous ces exilés, arrachés de force à leur terre et contraints d'affronter l'absurdité des lois et des combats humains. Une réalité des frontières que Tarek -brillamment interprété par Mahmoud Asfa- refuse de comprendre. Un film simple mais d'une grande puissance, agrémenté d'un casting, d'une photographie et d'une bande-son remarquables.

  • DE ANNEMARIE JACIR. AVEC MAHMOUD ASFA, RUBA BLAL ET SALEH BAKRI. 1H33. SORTIE: 18/12.

En savoir plus sur:

Nos partenaires