Le film de la semaine: Pasolini, Ferrara renoue avec l'inspiration

30/12/14 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Focus

DRAME | Dans un film tenant de l'hommage respectueux, Abel Ferrara revient sur les dernières 24 heures de Pier Paolo Pasolini. Et renoue avec ce qui ressemble à l'inspiration...

Le film de la semaine: Pasolini, Ferrara renoue avec l'inspiration

Willem Dafoe dans Pasolini d'Abel Ferrara © DR

C'est peu dire que l'on n'accordait plus guère de crédit à un Abel Ferrara dont les années 2000 ressemblaient à un long chemin de croix, sentiment culminant avec un Welcome to New York où le réalisateur new-yorkais se vautrait dans le ridicule et la médiocrité. Venant quelques mois après celui-là, son Pasolini, même si un brin confus et déforcé par un galimatias linguistique incongru,est aussi le film d'un retour en grâce pour le moins inattendu. Tâtant du biopic, Ferrara s'y attache aux dernières 24 heures du réalisateur, poète et intellectuel italien Pier Paolo Pasolini, celles qui débouchèrent sur son assassinat, dans la nuit du 2 novembre 1975, sur la plage d'Ostie, près de Rome, dans des circonstances restées troubles. Et de remonter le fil de cette journée: la préparation de la sortie de Salo; l'interview accordée à Furio Colombo, de La Stampa; les moments d'intimité avec sa mère ou avec des amis...; et jusqu'à cette ultime aventure avec un jeune homme en compagnie duquel il embarquera dans son Alfa Romeo pour un funeste destin. S'appuyant largement sur les faits, le film s'autorise aussi diverses incursions dans l'imaginaire, s'employant à donner forme(s) aux oeuvres auxquelles travaillait l'artiste au moment de sa mort, le livre Petrolio et le scénario Porno-Teo-Kolossal. S'il n'échappe pas totalement au kitsch, le va-et-vient se révèle surtout fécond, qui résulte en un portrait éclaté d'un PPP que Willem Dafoe (lire son portrait dans le Focus du 2 janvier) habite avec une sobre intensité, tout en se révélant hommage funèbre et lumineux à la fois.

  • De Abel Ferrara. Avec Willem Dafoe, Ninetto Davoli, Riccardo Scamarcio. 1h24. Sortie: 31/12.
  • Dans le Focus du 2 janvier, les interviews de Abel Ferrara et Willem Dafoe.

Nos partenaires