Le festival de haute voltige se lance à nouveau dans les salles de cinéma belge

25/04/17 à 16:06 - Mise à jour à 26/04/17 à 09:32

Pour sa 4e édition, le festival Montagne en Scène apporte une fois de plus la magie de la montagne dans 38 villes européennes à travers la projection de 6 films. Au programme: poudreuse et descentes vertigineuses.

Le festival de haute voltige se lance à nouveau dans les salles de cinéma belge

Lancé en mars 2013, le festival Montagne en Scène réunit autour de la montagne plus de 3000 spectateurs par soirée. © Montagne en Scène

Traverser une highline tendue entre deux parapentes, choisir un VTT pour dévaler une piste de ski, grimper à 5643 mètres d'altitude au Népal... En quête de liberté et de sensations fortes, ces cascadeurs, athlètes et amateurs partagent leur aventure, leur force et faiblesse face à l'immensité d'un monde au visage mystérieux et inhospitalier mais profondément fascinant.

Placée cette année sous le signe de l'expérimentation, le festival français présente cinq courts métrages de montagne le temps d'une soirée, tous très différents, ainsi qu'un grand classique de l'escalade: La Vie au bout des doigts, avec Patrick Edlinger.

Deux éditions sont chaque année proposées, l'une en été, l'autre en hiver. Pour cette période, le Summer 2017 nous plonge au coeur d'un environnement hostile et humide, la jungle sauvage polynésienne d'Ua Pou. Nous partons à la rencontre de la championne de bloc Angie Payne, filmée au côté de l'explorateur du National Geographic Mike Libecki. Ils escaladeront pendant 16 jours la tour de la jungle "Poumaka", une ascension jamais réalisée auparavant. Mike Libecki résume leur périple en trois mots: "le sang, la sueur et les larmes".

Considéré comme le premier film d'escalade, La Vie au bout des doigts a fait découvrir en 1982 le monde de l'escalade au grand public à travers les ascensions hors norme et à mains nues de l'alpiniste français Patrick Edlinger. "La beauté de la nature, la joie du risque, l'esprit du vertige. Il n'a fallu que ces quelques images pour que le mythe s'installe", expliquait le réalisateur Jean-Paul Janssen. Sa maîtrise, son audace et sa légèreté sur des parois verticales font de Patrick Edlinger un véritable homme araignée défiant presque les lois de la gravité. De sa pratique spectaculaire naîtra l'art de "l'escalade libre".

À des centaines de mètres d'hauteur, les parapentistes Thibault Cheval, Julien Millot et Eliot Nochez tentent de traverser une highline tendue entre deux parapentes. Ce groupe de français volants, qui se nomme les Flying-frenchies, réalise une succession de cascades inédites alliant parapente, highline et base jump. Malgré le décès de leur camarade Tancrède Melet en décembre dernier, les Flying Frenchies continuent d'expérimenter les grandes envolées verticales avec un esprit toujours plus créatif.

Sur une pente enneigée de la Clusaz, on rejoint le rider professionnel Kilian Bron prêt à glisser sur une épaisse couche de neige poudreuse avec son VTT. Ce nouvel épisode, baptisé Mountain Bike is the New Ski, a demandé encore plus d'efforts de réalisation. Âgé de 24 ans, le sportif français a dû s'adapter aux conditions météorologiques difficiles.

En 2014, l'alpiniste Marc Batard se lie d'amitié avec le président de la ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez. De cette amitié nait l'idée de conjuguer leur deux univers sportifs sans lien apparent, la montagne et le monde du ballon rond. L'alpiniste français Marc Batard s'engage alors en 2015 dans une expédition de haute altitude de 10 jours en compagnie de 11 jeunes footballeurs franciliens, 3 filles et 8 garçons issus des banlieues. Un défi de taille les y attend: le Kala Pattar. Un sommet perché à 5.643 mètres, au pied de l'Everest.

Le festival Montagne en scène projette au total six oeuvres cinématographiques dans 38 villes européennes en France, Belgique, Luxembourg et au Royaume-Uni. Six soirées sont encore prévues en Belgique: ce soir à Charleroi, le 26 avril à Marche-en-Famenne, le 2 mai à Bastogne, le 3 mai à Verviers, le 4 mai à Liège et le 9 mai à Namur. Le prix du ticket d'entrée est de 16 euros.

Pour vous inscrire, il suffit de réserver votre place ici.

Nos partenaires