La relation compliquée du cinéma français aux films d'horreur

15/03/17 à 09:57 - Mise à jour à 10:00
Du Le Vif Focus du 10/03/17

À l'occasion de la sortie de Grave sur nos écrans, retour sur la relation compliquée du cinéma français aux films d'horreur, entre classiques isolés et effets de mode. Frissons à la française.

Il n'est pas inutile de le rappeler d'emblée, le premier film d'horreur de l'Histoire est français: Le Manoir du Diable de Georges Méliès en 1896! Déjà à l'époque, cette histoire de vampires et de spectres était plutôt jouée pour ses vertus parodiques. Symbole prémonitoire d'une France qui allait avoir bien du mal à prendre les films d'épouvante au sérieux, se condamnant par-là à n'exploiter que rarement leur plein potentiel esthétique et sociologique.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires