Critique ciné: L'Homme qui répare les femmes, généreux, engagé et courageux

14/04/15 à 12:39 - Mise à jour à 12:40

Source: Focus

DOCUMENTAIRE | Denis Mukwege est de ces belles et courageuses personnes sans lesquelles le monde serait plus horrible encore qu'il ne l'est aujourd'hui.

Critique ciné: L'Homme qui répare les femmes, généreux, engagé et courageux

Denis Mukwege, L'Homme qui répare les femmes © DR

Ce gynécologue congolais a soigné dans sa clinique de Panzi, au Kivu (à l'Est du pays), plus de 30.000 femmes, jeunes filles et fillettes violées, souvent avec une cruauté, une brutalité qui les laisse mutilées, marquées à vie dans leur chair comme dans leur esprit. Ce médecin généreux, engagé, courageux, mène aussi le combat pour la dénonciation de crimes souvent commis par des militaires (réguliers ou rebelles), et qui restent pour la plupart scandaleusement impunis. Associé à la journaliste Colette Braekman, Thierry Michel lui consacre un documentaire s'inscrivant bien dans le travail passionnant mené au Congo et qui l'avait déjà vu filmer le Dr. Mukwege (dans Congo River).

Nous y suivons le praticien hors d'Afrique, où un très bon accueil lui est réservé, avec consécrations (dont le Prix Sakharov) et soutien de personnalités (Hillary Clinton, Ben Affleck). Mais c'est sur place, dans son pays où il reste sous la menace après une tentative d'assassinat en 2012, que le film prend sa pleine force, avec des témoignages directs (insoutenables, parfois), avec cette révolte des femmes contre le silence complice des hommes, et surtout pour une justice qui leur reste refusée. "L'avenir est dans ces femmes qui se battent, ces femmes formidables!", s'exclame Mukwege. Le film, passionnant, lui donne raison.

DE THIERRY MICHEL ET COLETTE BRAEKMAN. 1H53. SORTIE: 08/04.

Nos partenaires