Clash, "du statut de paria à celui de plus grand succès de l'année en Égypte..."

12/01/17 à 15:05 - Mise à jour à 16/01/17 à 15:52

Source: Focus Vif

L'Égypte en crise vue à travers le microcosme d'un fourgon de police. Mohamed Diab filme dans Clash un huis clos captivant.

Il aurait pu appeler son film Chaos, tant le terme l'a hanté durant l'écriture et la réalisation de ce long métrage touffu, puissant, enfermant toute la société égyptienne et ses contradictions dans... un fourgon de police! Mais Clash sonnait mieux, plus fort, et exprimait bien la lutte opposant ennemis et partisans des Frères musulmans au moment de la chute de "leur" Président Morsi. Les uns et les autres se retrouvant captifs du même "panier à salade" entouré de forces de l'ordre et de manifestants déchaînés. Pour son deuxième long métrage, suivant le déjà remarqué Les Femmes du bus 678, le jeune (38 ans) Mohamed Diab a voulu "interpeller, secouer, physiquement et mentalement, pour que l'on ouvre les yeux sur nos différences et qu'on cherche à les surmonter".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires