[Critique ciné] Clash, matière à émotion et à réflexion

10/01/17 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Focus Vif

DRAME | Dans ce huis clos sur roues, Mohamed Diab filme une tragi-comédie humaine à la fois très référentielle à la situation égyptienne et lançant des échos bien au-delà.

[Critique ciné] Clash, matière à émotion et à réflexion

L'été 2013 est très chaud, en Égypte. Au Caire, deux ans après la révolution, le Président islamiste Morsi est destitué par l'armée. Dans la rue, partisans des différents camps s'affrontent et se confrontent aux forces de l'ordre. Un "panier à salade" de la police embarque des manifestants interpelés. Des hommes, en grande majorité, de convictions politiques et religieuses parfois très opposées. Dans ce huis clos sur roues, Mohamed Diab filme une tragi-comédie humaine à la fois très référentielle à la situation égyptienne et lançant des échos bien au-delà. S'il force parfois le trait, le jeune réalisateur du déjà remarqué Les Femmes du bus 678 capte immédiatement l'attention par une réalisation tendue et une dramaturgie percutante. Le meilleur est dans la manière fascinante avec laquelle il fait percevoir le chaos urbain qui entoure le fourgon. La société y apparaît en grand corps malade, donnant matière à émotion, à réflexion aussi. Et pas seulement sur l'Égypte.

DE MOHAMED DIAB. AVEC NELLY KARIM, HANI ADEL, TAREK ABDEL AZIZ. 1H37. SORTIE: 11/01. ***(*)

L.D.

Nos partenaires