Critique

[Critique ciné] Sonar, un film qui s’écoute autant qu’il se regarde

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

CHRONIQUE DRAMATIQUE | Jean-Philippe Martin met une forme originale au service de son récit où un preneur de son voit sa vie bouleversée par une jeune femme aussi déterminée que mystérieuse.

[Critique ciné] Sonar, un film qui s'écoute autant qu'il se regarde

Un film qui s’écoute autant -si pas plus- qu’il ne se regarde. Une oeuvre où le son joue un rôle déterminant, mais pas comme dans un thriller (les géniaux The Conversation et Blow Out), plutôt dans l’intimisme d’un drame existentiel. Jean-Philippe Martin met une forme originale au service de son récit où un preneur de son, brisé par un amour défunt, voit sa vie bouleversée par une jeune femme aussi déterminée que mystérieuse et difficile à cerner. Sonar affiche des promesses mais aussi des limites (le rythme, le jeu des acteurs, une psychologie convenue). On y voit passer, surprise, Bernie Bonvoisin, le chanteur du groupe Trust.

De Jean-Philippe Martin. Avec Baptiste Sornin, Eminé Meyrem, Bernie Bonvoisin. 1 h 46. Sortie: 07/06. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content