Critique

[Critique ciné] Sans frapper, à voir et à méditer

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DOCUMENTAIRE | Remarquable projet que ce documentaire belge réalisé par Alexe Poukine, à partir du témoignage et d’un texte d’Ada Leiris!

Au coeur de Sans frapper, cette zone aussi sensible que terrible se situant aux confins du viol, quand la victime se défend peu ou pas, qu’elle dit non mais que l’autre veut l’ignorer et force le rapport qu’il (ou parfois elle) a pu croire accepté dans un premier temps. Ada, 19 ans, a vécu cette blessure, et raconte. Son expérience, exprimée dans un texte soumis à d’autres (femmes, presque toutes), se mélange à leur propre vécu, chaque fois différent et pourtant chaque fois semblable… Le cadre sobre et rigoureux de Poukine accueille et relaie toute la force des mots, gestes et regards face caméra. À voir et à méditer.

D’Alexe Poukine. Avec Conchita Paz, Epona Guillaume, Aurore Fattier. 1h25. sortie: 18/09. ***(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content