Critique

[Critique ciné] Le meilleur reste à venir: souvent habile, mais aussi lourd et fabriqué

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Face à un Bruel trop démonstratif, Luchini nous régale, comme toujours.

Le succès fou du Prénom aura incité le tandem Delaporte-De La Patellière à chercher un autre sujet à suspense et quiproquos. Leur nouveau film réunit deux vieux amis qui ne s’étaient plus vus depuis des lustres. L’un, médecin, joué par Fabrice Luchini, va prêter sa carte de sécurité sociale au second (interprété par Patrick Bruel) pour un examen qui va révéler un cancer en phase terminale. Incapable d’avouer la vérité à son pote, le docteur lui laissera croire que c’est lui-même qui va bientôt mourir… La suite oscille entre tension narrative (quand le secret sera-t-il révélé?), humour et sentimentalité. C’est souvent habile, mais aussi assez lourd et fabriqué. Face à un Bruel trop démonstratif, Luchini nous régale, comme toujours.

De Matthieu Delaporte, Alexandre De La Patellière. Avec Fabrice Luchini, Patrick Bruel, Zineb Triki. 1h57. Sortie: 04/12. **(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content