Critique

[critique ciné] Freaky: pas dingo mais…

Philippe Manche Journaliste

Croisement improbable entre Face/Off et Scream, Freaky navigue joyeusement entre comédie et horreur pure.

Ce vendredi 13 restera gravé dans la mémoire de Millie (Kathryn Newton), une adolescente en terminale d’un lycée cossu de banlieue. Le tristement célèbre tueur en série Le Boucher (Vince Vaughn), qui alimente rumeurs et fantasmes, est de retour. Et lorsqu’il poignarde la jeune fille avec une dague aztèque, le corps de l’assassin se retrouve dans celui de Millie et inversement. Croisement improbable entre Face/Off et Scream, Freaky navigue joyeusement entre comédie et horreur pure tout en respectant son cahier des charges -grosse scène d’ouverture avec quatre jeunes pulvérisés à la vitesse grand V, le reste est à l’avenant. Pas dingo mais suffisamment jouissif pour se gondoler gentiment.

Horreur/comédie. De Christopher Landon. Avec Kathryn Newton, Vince Vaughn, Celeste O’Connor. 1h42. Sortie: 16/06. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content