Critique

Critique ciné: Boomerang, expérience périlleuse

Mélanie Laurent et Laurent Lafitte dans Boomerang © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | François Favrat ne réussit pas vraiment son suspense affectif autour d’un secret familial.

Se replonger dans les souvenirs d’enfance peut être une expérience périlleuse. Surtout quand ces souvenirs révèlent des faux-semblants, des mystères jamais éclaircis comme celui de la mort par noyade de la mère d’Antoine (Laurent Laffite) et d’Agathe (Mélanie Laurent). Frère et soeur n’en prennent pas moins la route de cette Vendée où ils grandirent trop vite orphelins… François Favrat (Le Rôle de sa vie, La Sainte-Victoire) ne réussit pas vraiment son suspense affectif autour d’un secret familial. Sans jamais ennuyer, son film ne captive pas plus. Sur un sujet où règne le non-dit, il en dit bien trop…

DE FRANÇOIS FAVRAT. AVEC LAURENT LAFITTE, MÉLANIE LAURENT, AUDREY DANA. 1H41. SORTIE: 30/09.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content