Virginie Despentes lance sa propre maison d’édition « queer et féministe »

Virginie Despentes © DR

Accompagnée d’Axelle Le Dauphin, elle éditera neuf livres par an qui aborderont la déconstruction des stéréotypes de genre et la lutte contre le sexisme.

L’écrivaine française Virginie Despentes et la photographe-vidéaste Axelle Le Dauphin lancent leur propre maison d’édition: La Légende Éditions. Selon le magazine Livres Hebdo, elles publieront neuf livres par an. Ils aborderont les enjeux sociétaux de la culture queer et féministe. Le premier ouvrage sera consacré au Pulp, ancien club lesbien de Paris.

Deux femmes engagées

La réputation de Virginie Despentes n’est plus à faire. D’abord connue pour son roman Baise-moi, sorti en 1994, elle a ensuite enchaîné les succès avec, en 2010, Apocalypse Bébé -pour lequel elle a reçu le prix Renaudot- et, plus récemment, la trilogie Vernon Subutex qui a été adaptée en bande-dessinée et en série télé. Auteure et aussi réalisatrice, on doit aussi à Despentes l’adaptation au cinéma de son livre Baise-moi, le documentaire Mutantes et le film Bye Bye Blondie.

Axelle Le Dauphin, qui travaille à ses côtés dans cette maison d’édition, est principalement connue pour son documentaire Guru, une famille hijra, sorti en 2016, et aussi pour son travail sur les films Titane et Bye Bye Blondie.

Les ouvrages édités s’installeront dans la lignée de l’engagement des deux femmes pour la cause queer et féministe puisqu’ils «  travailleront à la déconstruction des stéréotypes de genre, et à la lutte contre le sexisme« .

Une bonne nouvelle pour la diversité

L’annonce de la création de cette nouvelle maison d’édition apparait alors que la presse parle d’un possible rachat du groupe Hachette -qui englobe l’éditeur de Virginie Despentes, Grasset- par Vincent Bolloré, qui étendra alors un peu plus son influence et sa mainmise sur le milieu de l’édition puisqu’il possède déjà le groupe Editis. Despentes est contre cette fusion et soutien le collectif #StopBolloré. L’homme d’affaires étant connu pour ses affinités avec des figures de l’extrême droite, l’auteure craint pour la diversité intellectuelle des points de vue et des sujets dans le monde du livre et du roman. C’est d’ailleurs pour combattre l’influence de Bolloré qu’elle a créé La Légende Éditions.

L’auto-édition, une tendance?

Il semble que l’auto-édition soit une tendance. Virginie Despentes n’est pas la seule auteure à avoir créé sa propre maison d’édition indépendante.

Riad Sattouf, le papa de L’Arabe du futur, des Cahiers d’Ester et du Jeune acteur édite ses propres bandes dessinées sous le label Les Livres du futur depuis 2021.

Joël Dicker a aussi lancé la maison Rosie & Wolf et, dans un tout autre registre, le très controversé Eric Zemmour a fondé Rubempré en septembre 2021, après avoir été lâché par Albin Michel.

Guillaume Picalausa

Partner Content