Les soulèvements de 2018 l'ont démontré: la jeunesse, prête à aller au combat, ne s'est jamais autant préoccupée de l'avenir réservé à notre planète. Ces dernières années, les inquiétudes écologiques ont à juste titre monopolisé le devant...

Les soulèvements de 2018 l'ont démontré: la jeunesse, prête à aller au combat, ne s'est jamais autant préoccupée de l'avenir réservé à notre planète. Ces dernières années, les inquiétudes écologiques ont à juste titre monopolisé le devant de la scène mais les solutions dites clean le sont-elles vraiment? De la voiture électrique aux éoliennes en passant par les panneaux solaires, Jean-Louis Pérez et Guillaume Pitron ont enquêté sur la question et se sont demandé si la promesse des énergies propres n'était pas qu'un leurre. "C'est le monde du commerce qui conduit la transition énergétique, pas des bénévoles qui cherchent à trouver la meilleure solution possible, commente Randy Hayes qualifié de pitbull environnemental par le Wall Street Journal. Les entreprises dans les secteurs de l'éolien et du solaire essaient de gagner de l'argent. Elles tentent de développer une activité économique profitable. Ça ne sauvera ni la planète ni l'espèce humaine." Entre enjeux industriels et politiques, délocalisation de la pollution et dépendance aux métaux rares, l'avenir n'est pas plus rose que vert...