Après Shallow Grave en 2008 et The Wild Hunt en 2010, le Suédois revient avec dix nouveaux morceaux, toujours aussi folk que sur ses précédents albums, et c'est très bien.

Une voix particulière qui rappelle quelque peu celle de Bob Dylan, une guitare et un piano (sur le titre There's no leaving now), c'est tout ce qu'utilise The Tallest Man On Earth pour faire des chansons qui plaisent. Et dans ce troisième album, c'est un défi à nouveau réussi.

Jens Kristian Mattsson emmène son public voyager avec lui dans ces presque quarante minutes de musique qu'on croirait sortie tout droit d'une autre époque.

Julie Duthy (stg.)

The Tallest Man On Earth - There's now leaving now. Label : Dead Oceans. Sortie prévue le 12 juin. En écoute intégrale sur le site de la NPR.

Après Shallow Grave en 2008 et The Wild Hunt en 2010, le Suédois revient avec dix nouveaux morceaux, toujours aussi folk que sur ses précédents albums, et c'est très bien. Une voix particulière qui rappelle quelque peu celle de Bob Dylan, une guitare et un piano (sur le titre There's no leaving now), c'est tout ce qu'utilise The Tallest Man On Earth pour faire des chansons qui plaisent. Et dans ce troisième album, c'est un défi à nouveau réussi. Jens Kristian Mattsson emmène son public voyager avec lui dans ces presque quarante minutes de musique qu'on croirait sortie tout droit d'une autre époque.Julie Duthy (stg.)