Elles en étaient exonérées jusqu'à maintenant à condition qu'elles diffusent quelques minutes de publicité toutes les heures mais ce système est aujourd'hui révolu, rapporte samedi Het Laatste Nieuws.

Tous les propriétaires de radios en ligne ont reçu vendredi un e-mail leur signalant la fin, depuis le 1er janvier 2015, de l'accord liant la Sabam et Radionomy. Dès lors, des droits d'auteur vont leur être facturés par la Sabam, un coup dur pour de nombreux internautes.

"Le montant peut vite atteindre entre 1.591 et 3.183 euros. C'est un hobby pour moi. Je n'en retire aucun gain mais j'y ai investi beaucoup d'argent. Si ça se confirme, je ferais tout aussi bien de me retirer", réagit le propriétaire brugeois d'une radio en ligne.