"D'Agala"

On se désespérait d'entendre un jour Sylvie Courvoisier au sein d'un classique trio de piano dont elle serait, enfin, la seule leader. C'est peu de dire...

On se désespérait d'entendre un jour Sylvie Courvoisier au sein d'un classique trio de piano dont elle serait, enfin, la seule leader. C'est peu de dire que ce disque comble notre attente. Magnifiquement entourée par Kenny Wollesen (basse) et Drew Gress (batterie), la pianiste suisse (qui réside aux États-Unis) nous offre, avec D'Agala, son album le plus achevé à ce jour. Comprenant quelques-unes de ses plus belles compositions (dont, à nouveau, le magistral For Ornette), Courvoisier les sublime par des improvisations mettant en avant, au-delà d'une maîtrise technique rare (cf. le titre d'ouverture, Imprint Double), une imagination et une sensibilité peut-être sans équivalent aujourd'hui dans cette formule musicale.